Actualité
18 mars 2019
Industries
Etat des lieux qualité de l’air

AtmoSud dresse un premier bilan suite à l’incident du 8 mars 2019 à Martigues/Lavéra

Incident Martigues/Lavéra - 8 mars 2019
Partager :

AtmoSud s’est mobilisé dès le début de l’incident industriel à Martigues/Lavéra

Depuis, le vendredi 8 mars 2019 AtmoSud a mis en place des moyens adaptés pour évaluer les niveaux des polluants (composés organiques volatils – COV- et particules fines PM10) et l’exposition des populations. Dans la zone concernée, les COV sont principalement liés à l’activité industrielle et les particules sont émises lors des combustions (torches).

Les premiers moyens de mesure ont été mis en place dès le vendredi et jusqu’au lundi, soit pendant la période de l’incident de l’exploitation industrielle.

32 signalements, remontés à AtmoSud, corrélés avec l’orientation du panache de fumée

Parmi ces signalements, 25 sont en lien avec des nuisances olfactives et 7 avec la perception visuelle de l’incident. Ils sont situés principalement sous le panache de fumée (Martigues, La Couronne et Sausset-les-Pins) : en moyenne 10 par zone de vendredi à dimanche. 10 riverains ont ressenti des symptômes sanitaires dans les zones à proximité : de Martigues/Lavéra à la Couronne. Ce sont principalement des irritations du nez et des yeux, des maux de tête et de gorge.

Toutes pollutions visuelles ou gênes olfactives peuvent être signalées à AtmoSud via l’application « Signalement Air » disponible gratuitement dans les stores pour iPhone et androïd.

Premiers résultats : des Composés Organiques Volatils les plus élevés à Martigues (Lavéra et Saint-Pierre)

Modélisation panache Martigues / Lavéra (8 mars 2019)
  • Les zones concernées par les torchères sont : Martigues / la Couronne, Sausset-les-Pins et Carry-le Rouet par vent de Nord/Nord-Ouest
  • Zoom sur le benzène : 17,3 µg/m3 en moyenne sur 3 jours à Martigues/Lavéra et 3,7 µg/m3 à Saint-Pierre-les-Martigues. A titre de comparaison, entre 2014 et 2018 à Martigues/Lavéra, 5 journées ont relevé des valeurs supérieures à 17 µg/m3 dont la valeur maximale était de 31,3 µg/m3 en 2016

 

Cartes de dispersion des panaches des torchères

AtmoSud poursuit la surveillance et l’analyse des résultats

Des mesures complémentaires de particules sont en cours d’analyse et complèteront ces résultats. Des mesures ont été reconduites du 11 au 18 mars pour encadrer la période de redémarrage des installations industrielles. Les résultats complets seront très prochainement disponibles sur www.atmosud.org.