Bulletin mensuel Alpes-Maritimes - Mai 2019

logo Bulletin mensuel Alpes-Maritimes - Mai 2019
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l'air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration Challenge Euromed Ecomobilistes : 76 000 km parcourus avec G... Challenge Euromed Ecomobilistes : 76 000 km parcourus avec G...
Du 25 avril au 23 mai 2019, des groupes de salariés et des citoyens individuels ont accepté ce Challenge pour agir, à leur niveau, pour la qualité de l’air dans le quartier Euroméditerranée. D... Lire la suite
Inauguration du projet MIQASS à Villeneuve Loubet
La Météo de l'air tous les soirs sur France 3
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration De la Méditerranée au quai du port, quelles actions mener ?... De la Méditerranée au quai du port, quelles actions mener ?...
Publié le 07 mai 2019
Voir toutes les actualités
Exposition des populations et des établissements recevant du public
+ 2°C attendus sur les régions franco-italiennes pour 2036-2065
QUALITé DE L'AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

En mai fait ce qu’il te plaît, mais gare à l'arrivée de l’ozone !

Carte des indices du mois de mai 2019 dans les Alpes-Maritimes

06_mai_2019.png

Au cours du mois, l’ozone a été le polluant majoritaire présent dans l’air, représentant de 71% à 100% des indices mesurés selon les zones.

L’ozone présent à basse altitude est issu de la transformation  des polluants émis par les voitures et les usines sous l’effet de la chaleur. C’est aux heures les plus chaudes que la pollution par l’ozone est la plus importante. De plus, ce gaz se déplace hors des villes, et se répartit de manière assez uniforme sur le territoire.

Dans la majeure partie des sites, la qualité de l’air a été moyenne un tiers du temps, et bonne les deux autres tiers du temps, à l’exception de Grasse où la qualité de l’air a été légèrement meilleure (29 jours sur 31).

Au cours du mois de mai, les périodes ensoleillées ont favorisé la dispersion des pollens dans l’air. Les indices polliniques ont été plutôt faibles la première moitié du mois et moyens au cours de la deuxième moitié avec pour principaux taxons concernés les pollens de chêne. Plus d’informations sur l’indice pollinique du RNSA dans notre rubrique pollens.

 

Pas d'épisode de pollution

Moyenne journalière en Ozone du 31 Mai 2019 dans les Alpes-Maritimes

o3max_alpesmaritimes_20190531_v2.png

La moyenne journalière des concentrations en ozone la plus élevée du mois, a été mesurée le 31 mai à Nice Ouest : 126 µg/m3, un chiffre qui reste en deça de la valeur-limite fixée par l’union européenne de 180 µg/m3.

Que faire lors d'un épisode de pollution ? Tous les bons gestes ici

Visualisez la carte régionale.

Rappel : Seuil d’information-recommandations (180 µg/m3/h pour l’ozone et 50 µg/m3/j pour les particules) - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département.

 

Les nuisances

Signalements enregistrés dans les Alpes-Maritimes : 7

Parmi ces signalements :

- 2 au Cannet dues à des odeurs acres émanant des cheminées d’une menuiserie

- 1 à Saint-Laurent-du-Var dus à des émanations d’odeurs acres

- 1 à Saint-André en lien avec des brûlages de biomasse

- 3 à Antibes en lien avec des odeurs et dont des brûlages de biomasse

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

Zoom sur: L'inauguration du projet MIQASS

MIQASS inauguration

Le 21 Mai 2019, La Municipalité de Villeneuve Loubet, l’ADEV et AtmoSud ont inauguré le projet MIQASS (Mesures Indicatives de la Qualité de l'Air pour la Sensibilisation et la Santé), soutenu par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le département des Alpes-Maritimes et la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis. Objectif de ce concept : informer les automobilistes de leur impact sur la qualité de l’air et les encourager à adopter des bonnes pratiques grâce à un radar pédagogique, relié à un microcapteur mesurant les concentrations des principaux polluants. Cet affichage dynamique donne une information en temps quasi réel des effets du transport routier sur la qualité de l’air localement.