Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Juin 2021

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Juin 2021
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration Bilan d'activité d'AtmoSud : retour sur l'année 2020 Bilan d'activité d'AtmoSud : retour sur l'année 2020
En 2020, notre pays a connu une crise sanitaire majeure qui a conduit à mettre en place, au pied levé, le télétravail au sein d‘AtmoSud. Notre structure s'est organisée pour préserver une... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration Incendie dans le quartier des Trois-Lucs à Marseille Incendie dans le quartier des Trois-Lucs à Marseille
Publié le 13 juil 2021
illusration Une campagne de grande envergure en cours autour du port de ... Une campagne de grande envergure en cours autour du port de ...
Publié le 06 juil 2021
Voir toutes les actualités
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Qualité de l’air dégradée à mauvaise en général

Carte des indices du mois de juin 2021 dans l'est des Bouches-du-Rhône

iqa13estjuin2021.jpg

Les indices de qualité de l’air ont été dégradés à mauvais pour les trois-quarts d’entre eux, selon les villes, et sinon moyens.

Les journées avec une qualité de l’air mauvaise se sont regroupées sur une semaine du 10 au 16 juin, avec l'augmentation des niveaux d'ozone et les premiers épisodes de l'année avec des dépassements du seuil horaire d'information-recommandations observés sur l'ensemble du territoire.

L’ozone s’est formé chimiquement dans l’atmosphère à partir des polluants issus des activités humaines sous l’effet des rayons ultraviolets du soleil, à l’occasion de situations météorologiques peu ventées, avec des régimes de brises, lors de journées ensoleillées.

Les 19 et 20 juin, un épisode de particules désertiques a touché le territoire venant augmenter les niveaux de particules fines. Des dépassements des niveaux journaliers en particules PM10 ont été mesurés et ont occasionné des indices mauvais, notamment le 20 juin.

Le risque d'allergie aux pollens a été élevé de 4/5 ou, très élevé de 5/5 sur tout le mois de juin.

Les pollens de graminées ont gêné fortement les allergiques avec un niveau de risque allergique au plus haut, notamment lorsque le soleil a prédominé. Le risque d'allergie a été de niveau moyen pour les pollens de chêne, qui sont restés très abondants dans l'air mais sont moins allergisants que les graminées. Le risque a été moyen également pour les pollens d'urticacées, d'oliviers, de plantain et d'oseille. Pas de risque d'allergie en revanche pour les pollens de pin et de mûrier.

Source : RNSA

Carte des indices polliniques.

Que faire en cas de risque élevé d'allergie aux pollens ?

 

4 épisodes de pollution en juin sur le département des Bouches-du-Rhône

Concentrations maximales journalières en ozone pour la journée du 12 juin 2021 dans le département des Bouches-du-Rhône

o3paca12062021.jpg

 

Quatre épisodes départementaux de pollution se sont déroulés en juin dans les Bouches-du-Rhône. Trois ont concerné l'ozone les 11, 12 et 13 juin et un les particules fines le 20 juin.

Maximum atteint durant le mois de juin pour chacun des polluants règlementés :

Les teneurs journalières en particules en suspension PM10 les plus élevées ont été enregistrées le 20/06, journée de l’épisode saharien, sur le boulevard Jean Moulin à Marseille avec 69 µg/m3, sur le boulevard Rabatau à Marseille avec 65 µg/m3, sur Aix-en-Provence centre avec 60 µg/m3, sur Gardanne avec 59 µg/m3.

Particules en suspension PM2.5 : les maximums journaliers sont enregistrés le 20/06 également, sur le quartier Saint-Louis et la Place Verneuil à Marseille avec 24 µg/m3, sur Marseille/Longchamp avec 23 µg/m3.

Maximums horaires en dioxyde d’azote NO2 : 148 µg/m3/h sur le boulevard Rabatau à Marseille le 14/06, 125 µg/m3/h sur le quartier Saint-Louis Marseille le 12/06.

Maximums horaires en ozone O3 : sur l’Est du territoire : 178 µg/m3/h à Aubagne le 14/06, 176 µg/m3/h à Aix/Les Platanes le 12/06 et sur l’Ouest du territoire : le 12/06, 199 µg/m3/h à Martigues, 194 µg/m3/h à Istres, 188 µg/m3/h à Salon-de Provence, 186 µg/m3/h à Berre-l'Étang et le 11 juin 183 µg/m3/h à Sausset-les-Pins.

Le maximum horaire en dioxyde de soufre SO2 relevé a été de 9 µg/m³/h, le 25/06, au niveau de la Place Verneuil à Marseille.

Rappel : Seuil d’information-recommandations : 180 µg/m3/h pour l’ozone, 50 µg/m3/j pour les particules et 200 µg/m3/h pour le dioxyde d’azote - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département - Recommandations OMS pour les PM10 en moyenne journalière : 50 µg/m3/j ; recommandations OMS pour les PM2.5 en moyenne journalière : 25 µg/m3/j

 

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

 

Les nuisances

Signalements enregistrés dans l’est des Bouches-du-Rhône en juin : 52, dont près de 95 % en lien avec des perceptions d’odeurs.

48 signalements concernent des nuisances olfactives :

  • 19 sur Marseille, avec des odeurs essentiellement de carburant, d’enrobés, d’hydrocarbures, de panaches de bateaux, de type « pétrochimiques » et odeurs de rétention du bassin Ganay...

  • 12 sur Bouc Bel Air avec des odeurs industrielles chimiques et soufrées liées à Lafarge,

  • 11 sur Les Pennes Mirabeau avec des odeurs de déchets de Sita Jas de Rhodes,

  • 4 sur Septèmes-les-Vallons avec des odeurs en provenance de Lafarge par vent d’est,

  • 1 sur Simiane : odeur soufrée de type industrielle,

  • 1 sur La Ciotat avec une odeur de « combustion » sur la ville.

1 signalement de brûlages (bois, jardin) : sur Allauch avec des odeurs de brûlé.

3 signalements correspondent à des nuisances sonores de type industriel : 2 sur les Penne-Mirabeau (carrière Samin), et 1 sur Bouc Bel Air.

1 rapport de signalement en ce mois de juin, établi sur Les Pennes-Mirabeau, en rapport avec le centre de stockage de Jas de Rhodes.

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

 

Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) 

La L2 est ouverte dans son intégralité depuis le 23 octobre 2018. Le suivi de l'effet des reports de trafic liés à cette infrastructure, et à l'échelle de Marseille, a été réalisé à l'aide de mesures, de campagnes de mesure et de modélisations spécifiques depuis une dizaine d'années.

Pour consulter les données des campagnes toujours en cours dont celles de « L2 Kaddouz » , et de « Jean Moulin », rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

A noter, le retrait temporaire fin juin de la station Kaddouz déplacée sur une campagne de mesure européenne à Toulon. La station reprendra sa surveillance sur Marseille en octobre 2021.

Précisions quant à la temporalité à venir de la surveillance de la L2 :

- Le projet Borée, concernant l'étude des phénomènes de pollution à la tête de Tunnel Montolivet Sud sur cette section autoroutière, s'achève. Le rapport d'études devrait être publié sous peu.

- La station Jean Moulin poursuit ses mesures jusqu'en fin d'année 2021, en relation notament avec la requalification du Jarret pas tout à fait achevé, notamment sur sa partie nord.

- L'analyseur de Black Carbon de la station Kaddouz a été arrêté début juin pour être installé sur d'autres campagnes de mesures dans Marseille.

- La station L2/A7 a été arrêtée courant mars 2021. Les analyses de ses mesures sont diponibles dans le rapport d'étude L2 Etat 1, ainsi que dans les journaux d'observation du confinement  sur les stations de Marseille, publiés par AtmoSud. Les mesures passées sont toujours visualisables et téléchargeables en cliquant sur la station « L2/A7 » dans « stations de mesures et données ».

A moyen terme, la surveillance de la L2 sera pleinement intégrée dans l'observatoire de la qualité de l'air sur l'agglomération Marseillaise et la métropole, avec les méthodes d'évaluations ad-hoc : modélisations, prévisions, mesures, prise en compte de l'ensemble des données d'entrées pour l'analyse (trafics, météo, inventaires...)

Pour plus d'informations sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.

 

Résultats de la campagne "L2 État 1" et de l'évolution de la qualité de l'air 2011-2019 sur Marseille

  • Publiés en août 2020. Rapport d'étude :

Etat de la qualité de l’air à l’échelle de la ville de Marseille après mise en service de la L2 (A507) - Juillet 2020

 

En cours : le projet Borée

D'autres points de surveillance au niveau du tunnel de Montolivet : Depuis février 2019, des microcapteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et limiter ainsi l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation conditionnée par les niveaux mesurés par les microcapteurs. Ces derniers ont enregistré les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer, à la phase test de déclenchement de la ventilation en 2020. Les résultats sont en cours d'analyse.

Les stations de surveillance liées à la L2

3stations.jpg