Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Mai 2019

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Mai 2019
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration Challenge Euromed Ecomobilistes : 76 000 km parcourus avec G... Challenge Euromed Ecomobilistes : 76 000 km parcourus avec G...
Du 25 avril au 23 mai 2019, des groupes de salariés et des citoyens individuels ont accepté ce Challenge pour agir, à leur niveau, pour la qualité de l’air dans le quartier Euroméditerranée. D... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration Lancement du Challenge Euromed Ecomobilistes.... Lancement du Challenge Euromed Ecomobilistes....
Publié le 25 avr 2019
illusration La qualité de l’air évaluée d'une crèche en proximité indust... La qualité de l’air évaluée d'une crèche en proximité indust...
Publié le 17 mai 2019
Voir toutes les actualités
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Qualité de l’air bonne à moyenne, localement mauvaise

Carte des indices du mois de mai 2019 dans l'est des Bouches-du-Rhône

indicesqamai2019.jpg

La qualité de l’air du territoire « Est des Bouches du Rhône » a été majoritairement moyenne à médiocre en lien avec des niveaux modérés en ozone et en poussières. A noter toutefois 2 jours d’indices mauvais sur Gardanne, les 4 et 28 mai, journées plus polluées aux particules PM10.

Le dimanche 5 mai en particulier, il s’agissait d’un épisode d'empoussièrement généralisé consécutif aux fortes rafales de vent présentes ce jour. Le  très fort vent a conduit aux réenvols des particules. La qualité de l'air s'est dégradée notamment dans le bassin de Gardanne mais également vers Fos-sur-Mer.

Le risque d'allergies a été « moyen » durant le mois de mai en lien avec les pollens de chênes et de graminées qui restent présents dans le territoire. AtmoSud diffuse chaque semaine l’indice pollinique du RNSA

Carte des indices polliniques.

1 épisode départemental de pollution aux particules

Maximum journalier en PM10 le 5 mai 2019 dans l'est des Bouches-du-Rhône

pm10avg_paca_20190505.jpg

Un épisode de pollution aux particules PM10 s'est déroulé dans le département le 5 mai en lien avec une situation de sécheresse et une situation exceptionnelle de vent fort conduisant aux réenvols de particules. Des niveaux horaires importants ont été observés en milieu de journée et certains lieux ont observé des niveaux journaliers proches ou dépassant le seuil réglementaire de 50 µg/m3/j.

Les niveaux journaliers observés ce 5 mai ont été de 66 µg/m3/j à Aix/Centre, 57 µg/m3/j à Gardanne et à Fos-sur-Mer

Les niveaux en ozone rencontrés en mai ont été modérés avec pour valeurs horaires maximales 149 µg/m3/h à Aix/Les Platanes, 125 µg/m3/h sur Marseille et 124 µg/m3/h à La Penne-sur-Huveaune.

 

Rappel : Seuil d’information-recommandations (180 µg/m3/h pour l’ozone et 50 µg/m3/j pour les particules) - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département.

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

Les nuisances

Signalements enregistrés en mai dans l'est des Bouches-du-Rhône : 28 signalements, dont plus de 80% en lien avec les odeurs et 75 % d’entre eux de nature industrielle.

18 odeurs signalées sur Marseille (ferrys, usine à goudron sur l’Estaque, déchetterie des Aygalades).

Peu de signalements sur les autres communes (Gardanne, Allauch, Saint-Cannat, Les Pennes-Mirabeau, Bouc-Bel-Air, Roquevaire, Aubagne).

1 rapport de signalement a été établi en mai, en lien avec les odeurs de la zone de stockage de déchets des Aygalades à Marseille le 25/05.

 

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

 


Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) :

Station L2 - quartier du Merlan à la Benausse

La L2 est ouverte dans son intégralité depuis le 25 octobre 2018.

À noter, depuis février, la mise en place des microcapteurs dans le tunnel Montolivet Sud de la L2 : pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation par des micro-capteurs. Ces derniers enregistrent les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer à la phase test de déclenchement de la ventilation.

Pour rappel, pendant les travaux et l’ouverture progressive de la L2 à la circulation, depuis 3 ans, des campagnes de mesures sont réalisées en plusieurs lieux le long de l’axe : campagne « Fourragère » et « Merlan-Benausse » passées, campagne « Kaddouz » en cours ; prochaine campagne prévue dans le secteur de Servières à la jonction L2/A7 en 2019. Dans le centre de Marseille, la station sentinelle « Jean Moulin » doit témoigner des effets en centre-ville.

Pour consulter les données des campagnes en cours dont celles de «L2 Kaddouz » ou de « Jean Moulin », rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données » .

Pour plus d'information sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.