Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Novembre 2020

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Novembre 2020
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration Le nouvel indice ATMO arrive dès maintenant ! Le nouvel indice ATMO arrive dès maintenant !
Inchangé depuis 1994, l’indice de la qualité de l’air au quotidien évolue dès à présent, en cohérence avec l’indice européen de la qualité de l’air. Il entrera officiellement en v... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration [COVID-19] Un deuxième confinement aux effets moins marqués ... [COVID-19] Un deuxième confinement aux effets moins marqués ...
Publié le 16 déc 2020
illusration Les inventaires d’émissions de polluants mis à jour Les inventaires d’émissions de polluants mis à jour
Publié le 08 déc 2020
illusration De nouveaux élus pour agir en faveur de la qualité de l’air... De nouveaux élus pour agir en faveur de la qualité de l’air...
Publié le 10 déc 2020
illusration AtmoSud produit des cartes encore plus précises illustrant l... AtmoSud produit des cartes encore plus précises illustrant l...
Publié le 02 déc 2020
Voir toutes les actualités
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Qualité de l’air bonne à moyenne en novembre

Carte des indices du mois de novembre 2020 dans l'est des Bouches-du-Rhône

indicesqanovembre2020.jpg

Les indices de qualité de l’air étaient majoritairement bons en ce mois de novembre. Entre 1 et 9 journées ont été concernées par des indices moyens.

Les particules étaient les polluants dominants, à l’origine de la plupart des indices. Lors des journées plus ensoleillées, l’ozone prenait le dessus.

Les émissions anthropiques à l’origine de l’augmentation des concentrations en polluants dans l’air proviennent de différentes sources : trafic routier et maritime; industries et secteur résidentiel avec le chauffage au bois.

Cependant, 2 facteurs ont joué en novembre sur la diminution des concentrations en polluants dans l’air : le confinement, entrainant une activité réduite, et la météorologie, parfois pluvieuse et dispersive.

 

cypres4.jpg

Il n’y a eu aucun risque identifié aux pollens sur la période de novembre, à l’exception de la dernière semaine, pour laquelle le  risque d'allergie sur les Bouches-du-Rhône est monté à « faible » (2/5).  En effet, des concentrations modérées de pollens de Cyprès sont apparues. Dans ces cas-là, les journées ensoleillées et le vent sont pénalisantes, et les averses de pluies qui plaquent les pollens au sol apportent un peu de répit aux allergiques.

Source : RNSA

Carte des indices polliniques.

Que faire en cas de risque élevé d'allergie aux pollens ?

 

Pas d’épisodes de pollution sur le département

Concentrations maximales journalières en ozone pour la journée du 22 novembre 2020 dans le département des Bouches-du-Rhône

pm10bdr12112020.jpg

Aucun épisode départemental de pollution ni à l'ozone ni en particules n'a été observé en novembre dans les Bouches-du-Rhône.

Le maximum journalier de particules en suspension PM10 dans l'air a été de 67 µg/m3/j à Marseille Jean Moulin, le 12/11.

En PM2.5, le maximum a été de 30 µg/m3/j à Gardanne, le 23/11.

Le niveau horaire maximum en dioxyde d’azote NO2 a été enregistré sur le site de l’autoroute L2/A7 à Marseille, avec 176 µg/m³ le 24/11 à 9h TU.

Le maximum horaire en ozone O3 relevé a été de 91 µg/m³, le 29/11, au niveau de la Penne sur Huveaune.

 

Rappel : Seuil d’information-recommandations : 180 µg/m3/h pour l’ozone, 50 µg/m3/j pour les particules et 200 µg/m3/h pour le dioxyde d’azote - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département - Recommandations OMS pour les PM10 en moyenne journalière : 50 µg/m3/j ; recommandations OMS pour les PM2.5 en moyenne journalière : 25 µg/m3/j

 

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

 

Les nuisances

88 signalements enregistrés dans l’est des Bouches-du-Rhône en novembre, dont 77 % en lien avec des perceptions d’odeurs, et 20 % avec des perceptions de brûlages.

  • 68 signalements concernent des nuisances olfactives :

38 sur Les Pennes Mirabeau avec des odeurs de déchets ménagers (de poubelles, nauséabondes) liées à la déchèterie Jas de Rhodes,

18 sur Marseille, avec des perceptions d’odeurs multiples :  industrielles, fioul, essence, goudron, , avec des sources citées telles que les navires, le port, la circulation dans Marseille, des émanations de carrosserie (poussières et solvants), et de soufre autour de Cerexagri,

9 sur Gardanne avec des odeurs de biogaz essentiellement de la déchèterie de la Malespine,

3 sur Septèmes les Vallons, avec des odeurs de déchets de menuiserie brûlés,

1 sur Aubagne, odeurs de brûlé,

1 sur Bouc Bel Air.

  • 18 signalements de brûlages (bois jardin..) : 6 sur Marseille (La Treille entre autre), 8 sur Allauch (Bellons), 2 sur Septèmes-les-Vallons, 1 sur Aubagne et 1 sur Aix-en-Provence (bois brûlé, âcre).
  • 2 signalements de bruit, sur Les Pennes Mirabeau (carrière Samin)

5 rapports de signalements ont été établis en ce mois de novembre, dont  1 à Gardanne (Malespine), et 4 aux Pennes Mirabeau (Jas de Rhodes).

 

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) 

La L2 est ouverte dans son intégralité depuis le 23 octobre 2018. Le suivi de l'effet des reports de trafic liés à cette infrastructure, et à l'échelle de Marseille, a été réalisé à l'aide de mesures, de campagnes de mesures et de modélisations spécifiques depuis une dizaine d'années.

Pour consulter les données des campagnes toujours en cours dont celles de « L2 Kaddouz » , de « Jean Moulin », ou de « L2/A7 » rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

Actuellement, le projet Borée concernant le secteur L2-Kaddouz se poursuit. Pour le reste de la surveillance, elle pourra s'intégrer pleinement en 2021 dans l'observatoire de la qualité de l'air sur l'agglomération Marseillaise et la métropole, avec les méthodes d'évaluations ad-hoc : modélisations, prévisions, mesures, prise en compte de l'ensemble des données d'entrées pour l'analyse :  trafics,  météo, inventaires...

Pour plus d'information sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.

 

Résultats de la campagne "L2 Etat 1" et de l'évolution de la qualité de l'air 2011-2019 sur Marseille

  • publiés en août 2020. Rapport d'étude :

Etat de la qualité de l’air à l’échelle de la ville de Marseille après mise en service de la L2 (A507) - Juillet 2020

En cours : le projet Borée

D'autres points de surveillance au niveau du tunnel de Montolivet : Depuis février 2019, des microcapteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation conditionnée par les niveaux mesurés par les microcapteurs. Ces derniers ont enregistré les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer, à la phase test de déclenchement de la ventilation.

Les stations de surveillance liées à la L2

3stations.jpg