Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Octobre 2019

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Octobre 2019
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration AtmoSud mesure la qualité de l’air à la sortie des pots d’éc... AtmoSud mesure la qualité de l’air à la sortie des pots d’éc...
La semaine du 11 au 16 novembre 2019, AtmoSud expérimente un radar éducatif qui indique aux automobilistes le niveau de pollution que produisent leurs voitures. AtmoSud travaille étroitement ave... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration Odeurs de gaz à Martigues-Lavéra (Primagaz) Odeurs de gaz à Martigues-Lavéra (Primagaz)
Publié le 04 nov 2019
illusration 7-8-9 novembre - AtmoSud présent au Temps#2 de la concertati... 7-8-9 novembre - AtmoSud présent au Temps#2 de la concertati...
Publié le 31 oct 2019
Voir toutes les actualités
Bilan d'activité 2018
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Bonne qualité de l’air

Carte des indices du mois d'octobre 2019 dans l'est des Bouches-du-Rhône

indicesqaoctobre2019.jpg

Les indices de qualité de l’air ont été « très bons à bons » majoritairement sur ce mois d’octobre. Seules 1 à 5 journées moins ventées en fin de mois ont enregistré des indices « moyens », en lien avec l'augmentation des niveaux de particules.

Cette bonne qualité de l’air générale est liée aux éléments suivants :

- des niveaux d’ozone en nette diminution dans l’atmosphère car le soleil était moins présent qu’en été. En effet, l’ozone se forme à partir des émissions des activités humaines (transports, industries, ...) sous l’effet du rayonnement UV.

 - des niveaux de particules modérés. En cette saison, les particules proviennent du trafic et de l'industrie, et peu encore des combustions des chauffages en raison des températures douces.

- une météorologie ventée et pluvieuse plus favorable à la dispersion des polluants.

 

Octobre marque la fin de la saison pollinique. Les pollens de cèdres ont pu jaunir les surfaces extérieures mais ce ne sont pas des pollens allergisants. Le passage des orages a contribué à diminuer les teneurs des pollens dans l’air. Le risque d'allergie a été très faible voire nul.

Les allergiques peuvent respirer sans gêne en cette fin d'automne avant le retour des pollens de cyprès début 2020.

Carte des indices polliniques.

Que faire en cas de risque élevé d'allergie aux pollens ?

 

Pas d'épisode de pollution

Maximum journalier en PM10 le 29 octobre 2019 dans les Bouches-du-Rhône

pm10bdr29102019.jpg

Le seuil d'information-recommandations à l’ozone, de 180 µg/m3 sur une heure, n’a pas été dépassé. Le maximum horaire a été enregistré à Aix Les Platanes et à Berre l’Etang le 27/10 avec 111 µg/m3.

Les niveaux journaliers en particules PM10 ont été localement élevés en fin de mois sur les stations de proximité du trafic automobile : le seuil d'information journalier (50 µg/m3/j) a été dépassé sur l'avenue Rabatau à Marseille les 28, 29 et 30 octobre avec respectivement 54 µg/m3/j, 52 µg/m3/j et 51 µg/m3/j.

Ces dépassements de seuils réglementaires sont restés localisés et n'ont donc pas entraîné d'épisode de pollution départemental.

Rappel : Seuil d’information-recommandations (180 µg/m3/h pour l’ozone et 50 µg/m3/j pour les particules) - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département.

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

 

Les nuisances

Signalements enregistrés en octobre dans l'est des Bouches-du-Rhône : 59 (pour mémo 49 en septembre).

- 50 signalements concernent des nuisances olfactives, incluant :

27 signalements aux Pennes Mirabeau avec des odeurs de poubelles et de déchèterie liées à SITA Jas de Rhodes, 15 sur Marseille : odeurs diverses, d’hydrocarbures, de fioul, d’essence, de brûlé, odeurs de bitume issues de la centrale d’enrobés SATR, 3 à Gardanne issues de la décharge de la Malespine : odeurs « de déchets » et « de biogaz », 2 à Carnoux : odeurs de peintures et de solvants, 1 à Bouc bel Air: odeur d’industrie, 1 à Aubagne : odeur d’égouts et 1 à Allauch « d’industrie ».

- 9 signalement de brûlages, 5 sur Allauch, 2 sur Marseille, et 1 sur Bouc Bel Air et 1 sur Aubagne

3 rapports de signalements ont été établis en octobre en lien avec l’activité de SITA Jas de Rhodes.

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

 

Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) :

 

Points de mesure - Marseille rocade L2 - état 1

Pour documenter l’état de la qualité de l’air sur Marseille après l’ouverture de la L2, une vaste campagne de mesure « Etat 1 » a été engagée au début de l'été. Elle concerne environ 150 sites de mesure sur l’agglomération. Cette campagne se déroule sur deux périodes de mesures : la période estivale 2019 (juin/juillet) et la période hivernale 2019.

Elle intervient environ plus de 6 mois après l'ouverture de la L2 dans son intégralité - depuis le 23 octobre 2018 - afin que les réorganisations circulatoires et de trafic se soient opérées et ainsi procéder à des mesures de qualité de l'air sur une situation établie.

 

 

Des campagnes de mesures sont réalisées en plusieurs lieux le long de l’axe depuis quelques années afin d’effectuer le suivi de la qualité de l’air. Les campagnes « Fourragère », « Kaddouz » et « Merlan-Benausse » ont eu lieu pendant les travaux et l’ouverture progressive de la L2 à la circulation.

cabine-l2a7.jpg

En 2019, la campagne « Kaddouz » a été mise en place (toujours en cours) ; depuis le 3 août 2019, une nouvelle campagne est engagée au niveau de la jonction « L2/A7 ». Dans le centre de Marseille, la station sentinelle « Jean Moulin » doit témoigner des effets en centre-ville.

 

Pour consulter les données des campagnes en cours dont celles de « L2 Kaddouz », de « Jean Moulin », ou de « L2/A7 » rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

Pour plus d'informations sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.

 

 

D'autres points de surveillance

Projet Borée : depuis février 2019,  des micro-capteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation par des micro-capteurs. Ces derniers enregistrent les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer à la phase test de déclenchement de la ventilation.

Campagne L2 Canet : une campagne de mesure diligentée actuellement au niveau du secteur de la L2 « tête de tunnel Sainte Marthe/Sortie Queillau », quartier du Canet. Des moyens mobiles temporaires de surveillance (micro-capteurs) ont été mis en place afin de disposer d’une première qualification de l’environnement des riverains de cette portion de L2, un an après sa mise en circulation.