Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Octobre 2020

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Octobre 2020
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration ECO-DEBAT du 23 octobre 2020 : la pollution de l'air vue par... ECO-DEBAT du 23 octobre 2020 : la pollution de l'air vue par...
Le poids de la pollution de l'air sur notre société La pollution de l’air n’est pas un phénomène nouveau. Même avant la révolution industrielle et l’utilisation des énergies fossi... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration Alain Target, grand spécialiste engagé de la qualité de l’ai... Alain Target, grand spécialiste engagé de la qualité de l’ai...
Publié le 17 nov 2020
illusration AtmoSud, partenaire du projet REPONSES, lauréat de l'appel à... AtmoSud, partenaire du projet REPONSES, lauréat de l'appel à...
Publié le 06 nov 2020
illusration Un colloque pour lutter contre le réchauffement climatique e... Un colloque pour lutter contre le réchauffement climatique e...
Publié le 20 oct 2020
Voir toutes les actualités
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Bonne qualité de l’air en octobre !

Carte des indices du mois d'octobre 2020 dans l'est des Bouches-du-Rhône

indicesqaoctobre2020.jpg

Les indices de qualité de l’air se sont partagés entre bons et très bons sur les villes de l’est des Bouches-du-Rhône !

Seule la journée du 15 octobre a montré des niveaux d’ozone un peu plus élevés notamment sur le bassin de Gardanne conduisant à un indice 5 (moyen) ce jour-là.

L’ozone et les particules étaient les polluants présents sur ce mois d’octobre, avec toujours une dominance de l’ozone qui a été à l’origine de la plupart des indices.

Même si les températures sont restées douces, la météorologie plutôt dispersive sur ce mois d’octobre, avec vent modéré et pluies, a contribué à limiter la pollution.

On rappelle que les émissions anthropiques entrainant l’augmentation des concentrations en polluants dans l’air proviennent de différentes sources : trafic routier et maritime, industries, secteur résidentiel avec le chauffage au bois....

 

ambroisie2.jpg

Le risque d'allergie sur l'est des Bouches-du-Rhône était nul à faible (2/5) en octobre. En effet, le temps plus humide a freiné la dispersion des pollens dans l'air et la pluie les a plaqués au sol.
Seuls les cèdres ont commencé leur floraison et ont pu jaunir les surfaces extérieures mais leurs pollens ne sont pas allergisants. Cependant, la saison pollinique touche à sa fin avec un risque très faible pour les pollens d'armoise, d'ambroisie et de graminées et nul pour les autres pollens.
 

Source : RNSA

Carte des indices polliniques.

Que faire en cas de risque élevé d'allergie aux pollens ?

 

Pas d’épisodes de pollution sur le département

Concentrations maximales journalières en ozone pour la journée du 22 octobre 2020 dans le département des Bouches-du-Rhône

pm10bdr22102020.jpg

Aucun épisode départemental de pollution ni à l'ozone ni en particules n'a été observé en octobre dans les Bouches-du-Rhône.

Le maximum horaire en ozone relevé a été de : 102 µg/m³, le 02/10, au niveau de la Penne-sur-Huveaune.

Le maximum journalier de particules en suspension PM10 dans l'air a été de 42 µg/m3/j à Marseille/Jean Moulin, le 01/10.

En particules fines PM2,5, le maximum a été de 15 µg/m3/j à Gardanne, le 31/10.

Le niveau horaire maximum en dioxyde d’azote a été enregistré sur le site de l’autoroute L2/A7 à Marseille, avec 148 µg/m³ le 19/10 à 8h TU.

 

Rappel : Seuil d’information-recommandations : 180 µg/m3/h pour l’ozone, 50 µg/m3/j pour les particules et 200 µg/m3/h pour le dioxyde d’azote - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département - Recommandations OMS pour les PM10 en moyenne journalière : 50 µg/m3/j ; recommandations OMS pour les PM2.5 en moyenne journalière : 25 µg/m3/j

 

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

 

Les nuisances

Signalements enregistrés dans l’est des Bouches-du-Rhône en octobre : 60, dont 80 % en lien avec des perceptions d’odeurs.

- 50 signalements concernent des nuisances olfactives :

18 sur Les Pennes Mirabeau avec des odeurs de déchets ménagers liées à la déchèterie Jas de Rhodes, 16 sur Marseille, avec des perceptions d’odeurs multiples :  industrielles, essence, goudron, soufre, avec des sources citées telles que les navires, le port, SATR, la circulation dans Marseille, des émanations de carrosserie…

5 sur Bouc Bel Air, avec des odeurs « chimiques, de soufre et industrielles » en relation avec les émissions de Lafarge

5 sur Gardanne avec des odeurs de biogaz et de déchets de la déchèterie de la Malespine

2 sur Aix-en-Provence

3 sur Roquevaire

1 sur Eguilles

- 8 signalements de brûlages (bois jardin...) : 4 sur Marseille, 3 sur Allauch, et 1 sur Aix-en-Provence concernant la chaufferie bois.

- 2 signalements de bruit, sur Bouc Bel Air (lié à un bruit industriel) et 1 sur Aix-en-Provence, lié à la chaufferie bois.

5 rapports de signalements ont été établis en ce mois d’octobre, dont 1 à Bouc Bel Air (Lafarge), 1 à Gardanne (Malespine), 1 à Marseille (enrobés de la SATR - Estaque) et 2 aux Pennes Mirabeau (Jas de Rhodes).

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

 


 

Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) 

La L2 est ouverte dans son intégralité depuis le 23 octobre 2018. Le suivi de l'effet des reports de trafic liés à cette infrastructure, et à l'échelle de Marseille, a été réalisé à l'aide de mesures, de campagnes de mesures et de modélisations spécifiques depuis une dizaine d'années.

Pour consulter les données des campagnes toujours en cours dont celles de « L2 Kaddouz » , de « Jean Moulin », ou de « L2/A7 » rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

Actuellement, le projet Borée concernant le secteur L2-Kaddouz se poursuit. Pour le reste de la surveillance, elle pourra s'intégrer pleinement en 2021 dans l'observatoire de la qualité de l'air sur l'agglomération Marseillaise et la métropole, avec les méthodes d'évaluations ad-hoc : modélisations, prévisions, mesures, prise en compte de l'ensemble des données d'entrées pour l'analyse :  trafics,  météo, inventaires...

Pour plus d'information sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.

 

Résultats de la campagne "L2 Etat 1" et de l'évolution de la qualité de l'air 2011-2019 sur Marseille

  • publiés en août 2020. Rapport d'étude :

Etat de la qualité de l’air à l’échelle de la ville de Marseille après mise en service de la L2 (A507) - Juillet 2020

 

En cours : le projet Borée

D'autres points de surveillance au niveau du tunnel de Montolivet : Depuis février 2019, des microcapteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation conditionnée par les niveaux mesurés par les microcapteurs. Ces derniers ont enregistré les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer, à la phase test de déclenchement de la ventilation.

 

Les stations de surveillance liées à la L2

3stations.jpg