Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Septembre 2019

logo Bulletin mensuel Est des Bouches-du-Rhône - Septembre 2019
ombre
Découvrez l'air de votre département ce dernier mois !
fleche À la une fleche Actualité de l'air
fleche Qualité de l’air, risque allergique et nuisances
À LA UNE
barre
illusration 11 octobre 2019 : Journée Méditerranéenne de l’Air - les Por... 11 octobre 2019 : Journée Méditerranéenne de l’Air - les Por...
Qualitair Corse et AtmoSud organisent une journée d’échange à Ajaccio le 11 octobre 2019 : Journée Méditerranéenne de l’Air - les Ports, 2ème édition. En novembre 2017, pour la pre... Lire la suite
ACTUALITÉ DE L'AIR
barre
illusration Episode de pollution à l’ozone dans les Bouches-du-Rhône lun... Episode de pollution à l’ozone dans les Bouches-du-Rhône lun...
Publié le 18 sep 2019
illusration L’évaluation de la qualité de l’air autour de la L2 se pours... L’évaluation de la qualité de l’air autour de la L2 se pours...
Publié le 16 oct 2019
illusration Etat des lieux de la qualité de l’air dans le quartier du Ca... Etat des lieux de la qualité de l’air dans le quartier du Ca...
Publié le 30 sep 2019
illusration Nuisances olfactives à la base nautique du Roucas Blanc à Ma... Nuisances olfactives à la base nautique du Roucas Blanc à Ma...
Publié le 23 sep 2019
illusration Participez aux Défis de l’Air ! Participez aux Défis de l’Air !
Publié le 06 sep 2019
Voir toutes les actualités
Bilan d'activité 2018
QUALITé DE L’AIR, RISQUE ALLERGIQUE ET NUISANCES
barre

Qualité de l’air moyenne à mauvaise, puis bonne en fin de mois

Carte des indices du mois de septembre 2019 dans l'est des Bouches-du-Rhône

indicesqaseptembre2019.jpg

Les indices de qualité de l’air ont varié de moyen à mauvais en début de mois, en lien avec :

- des niveaux d’ozone encore présents dans l’atmosphère les jours très ensoleillés, et notamment les 16 et 17 septembre, journées d’épisodes de pollution. L’ozone se forme à partir des émissions des activités humaines (transports, industries, ...) sous l’effet du rayonnement UV.

 - des niveaux de particules parfois élevés. Notamment le 5 septembre, des rafales de vent fort ont contribué à empoussiérer l’atmosphère. Des indices médiocres de 7 ont été observés sur Meyreuil, Bouc Bel Air et Marseille, et, des indices mauvais le 8 sur Gardanne.

En fin de mois, à partir du 20 septembre, les indices journaliers de la qualité de l’air ont été bons sur l’ensemble des villes.

 

ambroisie.jpg

Des pollens de graminées et d’ambroisies étaient présents en septembre, associés à un « risque d’allergie de niveau faible » pour les premiers, et de « niveau moyen » pour les seconds, notamment dans la région aixoise.

Carte des indices polliniques.

Que faire en cas de risque élevé d'allergie aux pollens ?

 

2 épisodes départementaux de pollution à l’ozone

Maximum journalier en ozone le 16 septembre 2019 dans les Bouches-du-Rhône

o3bdr16092019.jpg

2 épisodes de pollution à l'ozone se sont produits sur les Bouches-du-Rhône les 16 et 17 septembre. Ils se sont étendus respectivement sur une surface de 310 km2 et 170 km2 regroupant 55 000 à 150 000 habitants concernés par ces dépassements. L’ouest des Bouches-du-Rhône, avec le territoire industriel de l'Etang de Berre et le bassin aixois ont été plus concernés. Les rejets des sources industrielles, émettant des précurseurs de l’ozone (composés organiques volatils, oxydes d’azotes etc.) ont contribué avec les émissions du trafic routier à cette pollution.

Le seuil d'information-recommandations à l’ozone a été dépassé le 16 septembre avec un maximum horaire de 199 µg/m³ à Martigues, et le 17 septembre avec 204 µg/m³ à Berre.

Sur l’est du territoire, le maximum a été de 177 µg/m3/j à Aix Les Platanes le 17 septembre.

Les niveaux journaliers en particules PM10 ont pu être brièvement élevés en septembre : des teneurs journalières de 52 µg/m3/j ont été enregistrées le 5 septembre à Marseille Rabatau (station « de proximité au trafic automobile »). 53 µg/m3/j ce même jour ont également été enregistrés à Port de Bouc (station de typologie « industrielle »).

 

Rappel : Seuil d’information-recommandations (180 µg/m3/h pour l’ozone et 50 µg/m3/j pour les particules) - Critères d’un épisode de pollution : 25 km2 (département) et 100 km² (région) et/ou 10 % de la population du département.

 

> Que faire lors d'un épisode de pollution ?  Retrouvez tous les bons gestes ici.

> Visualisez la carte régionale.

Les nuisances

Signalements enregistrés en septembre dans l'est des Bouches-du-Rhône : 49 (pour mémo 77 en août).

- 39 Signalements concernent des nuisances olfactives, incluant :

17 sur Marseille : odeurs diverses, d’hydrocarbures, de fioul, d’essence, d’ammoniaque dans la ville ou issues des bateaux et du port et de son activité, odeurs de déchets et d’égouts, et odeurs de bitume issues de la centrale d’enrobés SATR, 8 à Gardanne issues de la décharge de la Malespine : odeurs « de déchets » et « d’œuf pourri » et odeurs de brûlages de pneus devant la centrale de Gardanne, 6 aux Pennes Mirabeau avec des odeurs de poubelles et de déchèterie liées à SITA Jas de Rhodes, 6 à Trets : odeurs écœurantes en provenance des Faïsses, 1 à Aix : hydrocarbures, 1 à Roquevaire : odeurs de type gaz et produits volatils nauséabonds.

- 8 signalements de bruit, 1 en provenance du CET Jas de Rhodes aux Pennes Mirabeau (bruit de l’activité) et 7 en provenance de la centrale biomasse de Gardanne.

- 2 signalements de brûlages, 1 sur Marseille et 1 sur Aubagne

 

2 rapports de signalements ont été établis en septembre, en lien avec les odeurs : celles de la Malespine à Gardanne et des odeurs diverses sur Marseille.

Pour enregistrer une plainte : www.sro-paca.org/ Rubrique « Signalez une gêne » ou via l’application Signalement Air

 

Point mensuel de la surveillance de la qualité de l’air en regard de la rocade L2 (agglomération marseillaise) :

 

Points de mesure - Marseille rocade L2 - état 1

Pour documenter l’état de la qualité de l’air sur Marseille après l’ouverture de la L2, une vaste campagne de mesure « Etat 1 » a été engagée au début de l'été. Elle concerne environ 150 sites de mesure sur l’agglomération. Cette campagne se déroule sur deux périodes de mesures : la période estivale 2019 (juin/juillet) et la période hivernale 2019.

Elle intervient environ plus de 6 mois après l'ouverture de la L2 dans son intégralité - depuis le 23 octobre 2018 - afin que les réorganisations circulatoires et de trafic se soient opérées et ainsi procéder à des mesures de qualité de l'air sur une situation établie.

 

 

Des campagnes de mesures sont réalisées en plusieurs lieux le long de l’axe depuis quelques années afin d’effectuer le suivi de la qualité de l’air. Les campagnes « Fourragère », « Kaddouz » et « Merlan-Benausse » ont eu lieu pendant les travaux et l’ouverture progressive de la L2 à la circulation.

cabine-l2a7.jpg

En 2019, la campagne « Kaddouz » a été mise en place (toujours en cours) ; depuis le 3 août 2019, une nouvelle campagne est engagée au niveau de la jonction « L2/A7 ». Dans le centre de Marseille, la station sentinelle « Jean Moulin » doit témoigner des effets en centre-ville.

 

Pour consulter les données des campagnes en cours dont celles de « L2 Kaddouz », de « Jean Moulin », ou de « L2/A7 » rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

Pour plus d'informations sur la surveillance de la qualité de l'air autour de la L2, consultez la fiche étude.

 

 

D'autres points de surveillance

Projet Borée : depuis février 2019,  des micro-capteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation par des micro-capteurs. Ces derniers enregistrent les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer à la phase test de déclenchement de la ventilation.

Campagne L2 Canet : une campagne de mesure diligentée actuellement au niveau du secteur de la L2 « tête de tunnel Sainte Marthe/Sortie Queillau », quartier du Canet. Des moyens mobiles temporaires de surveillance (micro-capteurs) ont été mis en place afin de disposer d’une première qualification de l’environnement des riverains de cette portion de L2, un an après sa mise en circulation.