SHIPAIR : Évaluation de l’impact des émissions portuaires en zone urbaine

Vignette
shipair-projet-europeen

Publié le 1 mars 2022

Contenu
Contenu

De mars 2022 à février 2026

Marseille, Métropole Aix-Marseille

Partenaires :

institut geosciences environnement
logo cerea
Logo Laboratoire Chimie Environnement
Atmo Normandie
IMT Douai
Atmo HdF
logo atmo
   

Pourquoi cette étude ?

Le but du projet SHIPAIR est d’évaluer l’impact des émissions des navires sur les zones urbaines proches des ports.

Le trafic maritime est une problématique dont les émissions et les nuisances impactent les riverains à proximité du port. En 2019, l’inventaire des émissions d’AtmoSud place le secteur du maritime comme principale source de NOx devant le trafic routier et l’industrie sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille. .

Le projet SHIPAIR est complémentaire de plusieurs projets en cours portant sur les émissions des navires et dans lesquels AtmoSud est impliqué :

  • projet SCIPPER (H2020) (https://www.scipper-project.eu) sur le développement et évaluation de systèmes de surveillance des émissions du transport maritime, fixes ou embarqués sur la zone portuaire de Marseille,
  • projet PAREA (ADEME) sur la zone portuaire de Marseille, visant à apporter des connaissances nouvelles sur les émissions de particules primaires et de précurseurs de particules secondaires,
  • projet Aer Nostrum (INTERREG MARITTIMO) sur la zone portuaire de Toulon, où une campagne de mesures déjà prévue en septembre 2021 sera exploitée a posteriori dans le cadre du projet PIRATE.
  • projet ARCADIA (AQACIA) sur la zone portuaire de Nice, développe et déploie une solution d’imagerie optique et d’intelligence artificielle innovantes couplée à la modélisation fine-échelle et aux mesures de référence pour un meilleur suivi de la qualité de l’air à l’échelle d’un port et de ses quartiers environnants.
Contenu

Chiffres clés :

  • Programme : ANR
  • Financement : ADEME
  • Budget : 1 312 000€ au total
  • Durée : 48 mois
  • 7 Partenaires : CEREA (Ecole des Ponts ParisTech), CERI EE (IMT Nord Europe), Laboratoire Chimie Environnement (LCE- Aix Marseille Université),  , Atmo Normandie, Atmo Hauts-de-France, Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE), AtmoSud
Contenu
Logo_ademe
Logo ANR recherche

 

Contenu

Les objectifs :

Le projet SHIPAIR vise à répondre à ces 3 questions :

  1. Quels polluants nouveaux ou mal caractérisés sont émis par les navires dans différents ports français ?
  2. Quel est le devenir atmosphérique des émissions de ces navires et de leur potentiel oxydant ?
  3. Quelle est la contribution des émissions des navires sur la pollution globale dans les villes portuaires ?

Les moyens mis en oeuvre :

Des campagnes de mesures fourniront une caractérisation exhaustive et à haute résolution temporelle des émissions gazeuses et particulaires des navires, dans différents ports français :

  1. Le Havre: un mois de mesures (Atmo Normandie)
  2. Marseille : une campagne long terme (juin 2022-juillet 2023) et une intensive au printemps 2023 (AtmoSud-IGE).
  3. Dunkerque : un mois de mesures (Atmo HdF, INU, LCE, IMT NE)

Des mesures sur filtre à Marseille auront notamment pour but d’analyser le potentiel oxydant des particules et ainsi évaluer la capacité des particules à être à l’origine d’espèce oxydante.

Enfin, SHIPAIR comparera l'impact des émissions maritimes évaluées par les différents modèles sur les villes de Dunkerque, Marseille et Le Havre. Après validation, les premières séries de scénarios pour les tendances futures seront mises en œuvre par chaque AASQA pour évaluer l'impact des stratégies d'atténuation locales.

En savoir plus, contactez :

M. Alexandre Armengaud