Contributions des navires à la pollution des villes - Faire pression pour l'application des règlementations (SCIPPER)

Partager :
SCIPPER
Etude
En cours
Partenaire(s) :
Du
1 mai 2019
au
1 mai 2022

Marseille, Göteborg, Hambourg, Manche occidentale
Pourquoi cette étude ?
Projet SCIPPER

Objectifs

  • Fournir des preuves de la performance et de la capacité des différentes techniques de surveillance des émissions du transport maritime et de l'application de la réglementation.
  • Évaluer les impacts des émissions du transport maritime sur la qualité de l'air, selon différents scénarios d'application de la réglementation

Outils

  • Campagnes de mesures des émissions des navires à l'aide de techniques tels que les capteurs embarqués, des « renifleurs », les techniques optiques à distance, les systèmes aériens sans pilote (UAS, drones), les systèmes par satellite.
  •  Modélisation de la dispersion et de la chimie des panaches de navires dans les villes.

Campagnes expérimentales :

  • C1 : Marseille (FR) – Sept 2019 : Surveillance à distance des concentrations de soufre dans les panaches de navires avant le changement de réglementation (1/01/2020) et comparaisons des analyseurs de références avec les systèmes UAS (drones)
  • C2 : Göteborg (SE) à Kiel (DE) – Oct 2019 : Utilisation de capteurs embarqués, de divers systèmes de télédétection, de systèmes UAS sur un seul navire en service réel.
  • C3 : Hambourg (printemps 2020) : Utilisation de systèmes de télédétection, renifleurs, UAS, satellite au port et lors des différents passages de navires.
  • C4 : Marseille (FR) (été 2020) :  Dispersion et transformation chimique du panache des navires après l'application des normes mondiales sur le soufre, utilisation de renifleurs, de détecteurs UAS (Drones) et de capteurs embarqués.
  • C5 : Manche occidentale (EN) : Utilisation de renifleurs, UAS et d'imagerie par satellite sur plusieurs passages de navires.

Chiffres clés :

  • Programme H2020
  • Appel à projet : 2018-2020 – Mobilité pour la croissance
  • Section :  1/ Construire un avenir à faible émission de carbone et résilient au climat : transport durable et à faible émission de carbone
  • Thème : LC-MG-1-161-2018 : Programme phare d'InCo sur la réduction de l'impact des transports sur la qualité de l'air
  • Durée : 36 mois ( début : 1/05/2019)
  • Budget : 5.060.306,75 euros
  • Coordinateur : Université Aristote de Thessalonique
  • 17+1 : partenaires, 9 pays
Thématiques
Transports maritime, aérien et ferroviaire
Projets européens
Zone(s) concernée(s)
Marseille

En savoir plus, contactez :
M
Alexandre Armengaud