Actualité
10 juillet 2020
Santé, économie et social
Outils de surveillance et information

AtmoSud présente à l’Ardenome d’Avignon le vendredi 17 juillet 2020

mutalab.png
Partager :

AtmoSud est fière de participer à l’événement qui aura lieu à l’Ardenome, ancien Grenier à sel d'Avignon dédié à l’art d’innovation et de création dédié à l’art des nouveaux média et créé et financé par le fonds de dotation EDIS. AtmoSud informera et sensibilisera sur l’air à l’événement « Mutalab ».

 

AtmoSud tiendra deux ateliers autour de la thématique « Réinventons l’air : de la science à la créativité » 

AtmoSud sera présent à l’Ardenome et tiendra deux ateliers le vendredi 17 juillet, de 10h30 à 12h30 puis de 15h à 17H. Ces ateliers auront pour thématique commune d’aborder les relations entre le vivant et l’artificiel et sont ouverts à tous les publics. Au programme : deux ateliers de découverte des enjeux de qualité de l’air au travers de l’expérimentation de dispositifs de mesure open-source, que tout le monde peut monter chez soi (DIY). Les visiteurs sont invités à participer au montage, à l’évolution et à l’expérimentation des dispositifs suivants :

  • Le Module’Air : Dispositif modulable de mesure et d’affichage pédagogique de la qualité de l’air

  • Air Carto : Dispositif mobile de mesure de la qualité de l’air​

Enfin, Dominique Robin, Directeur Général d’AtmoSud, interviendra en fin de journée à 18h30 autour de la thématique « culture artistique, scientifique et technologique : découvrir, apprendre et partager autrement ».

 

MUTALAB, c’est quoi ?  

« Il y a 20 ans, sous l’impulsion éclairée de Louis Bec(1), l’ancien Grenier à sel d’Avignon se transformait en laboratoire d’idées, véritable catalyseur des multiples réflexions soulevées alors par l’essor massif de l’ingénierie du vivant et des technologies numériques. Cet évènement montrait l’émergence d’une réflexion et d’une quête de sens sur un monde en accélération palpable. Il se révélait d’une acuité prémonitoire tout en tissant des correspondances inédites entre les domaines artistiques, biologiques et technologiques. 

Aujourd’hui MUTALAB revisite cette aventure collective pour la confronter à notre réalité du moment dans ce contexte si particulier de l’année 2020 qui nous enjoint à repenser notre relation au vivant et à la planète

À l’heure où de nouveaux défis se superposent aux anciens, où les technologies façonnent puissamment notre environnement comme notre imaginaire, où les algorithmes nous gouvernent impérativement mais ouvrent également de nouveaux champs d’expression aux artistes, MUTALAB invitera à l’Ardenome, ancien Grenier à sel, à ouvrir de nouveaux territoires d’échanges en compagnie d’artistes, de chercheurs et de philosophes. » (Source : Ardenome)

 

  1. Louis Bec (1936-2018) : Artiste, zoosystémicien, Louis Bec est l’un des pionniers de la vie artificielle. Président fondateur de l’Institut scientifique de recherche paranaturaliste, il a développé une recherche extrêmement rigoureuse et fantaisiste à la fois et n’a cessé d’interroger avec acuité les relations entre art, science et technologie. Il est aussi l’inventeur poétique et ironique d’une classification des formes de vie artificielle des plus complexes.

 

Cet événement est gratuit. Compte tenu du contexte actuel, il est cependant conseillé d’effectuer une réservation par téléphone au 04 32 74 05 31 ou par email via mediation@ardenome.fr.

Nous vous attendons nombreux à l’événement !