Les principaux polluants

Visuel
Pollution air
Contenu

Tout comprendre sur la pollution

Contenu

Quels sont les différents polluants ?

Oxydes d’azote, ozone, particules fines… Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces polluants. Comment sont-ils émis ? Représentent-ils un risque pour notre santé et pour l’environnement ? On fait le point.

L’air que nous respirons est composé d’environ 78 % d’azote, 21 % d’oxygène et 1 % de gaz divers dont des composés émis par les activités humaines. Les polluants représentent moins de 0,05 % de la composition de l’air, mais cette fraction, si faible puisse-t-elle paraître, peut avoir un impact important sur la santé et les écosystèmes. Certains de ces polluants font l’objet d’une surveillance réglementaire.
 

Titre
Lexique réglementaire

Un niveau de concentration de substances polluantes dans l'atmosphère fixé sur la base des connaissances scientifiques à ne pas dépasser dans le but d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs de ces substances sur la santé humaine ou sur l'environnement dans son ensemble.

Un niveau de concentration de substances polluantes dans l'atmosphère fixé dans le but d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs sur la santé humaine ou sur l'environnement dans son ensemble, à atteindre, dans la mesure du possible, dans un délai donné.

Un niveau de concentration de substances polluantes dans l'atmosphère à atteindre à long terme, sauf lorsque cela n'est pas réalisable par des mesures proportionnées, afin d'assurer une protection efficace de la santé humaine et de l'environnement dans son ensemble.

L'Organisation Mondiale de la Santé publie périodiquement depuis 1987 des lignes directrices relatives à la santé en rapport avec la qualité de l'air, pour aider les autorités publiques et la société civile à réduire l'exposition humaine à la pollution atmosphérique et ses effets nocifs.

Contenu

Les polluants réglementés

Contenu
illustration oxydes d'azote

Le terme « oxydes d’azote » désigne le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2). Le dioxyde d'azote est un polluant gazeux émis lors des phénomènes de combustion, principalement par combinaison de l’azote et de l’oxygène de l’air. Les sources principales d'émissions sont les activités de transport (en particulier l'automobile) et les installations de combustion.

Le dioxyde d’azote est l’oxyde d’azote ayant le principal effet sur la santé : c’est un irritant pour les voies respiratoires inférieures

Lignes directrices OMS 
Annuel : 10 µg/m
Journalier : 25 µg/m3 

Valeur Limite (Commission Européenne) 
Annuel : 40 µg/m
Horaire : 200 µg/m(moyenne à ne pas dépasser plus de 18h par an)

Contenu
Illustration particules

Ce sont des particules en suspension issues de toutes les combustions et de l’industrie manufacturière. Les PM10 ont un diamètre inférieur à 10 micromètres, elles sont dites « respirables » car elles pénètrent dans les bronches. Les PM2.5 ont un diamètre inférieur à 2,5 micromètres, elles sont appelées « particules fines ». Les PUF ont un diamètre inférieur à 0,1 micromètres. Elles sont appelées « particules ultrafines » .

Les particules sont des irritants du système respiratoire et du système cardio-vasculaire. Certaines sont cancérigènes

PM10 
Ligne directrice OMS 
Annuel : 15 µg/m
Journalier : 45 µg/m3 (moyenne à ne pas dépasser plus de 3 jours par an)

Valeur Limite (Commission Européenne)
Annuel : 40 µg/m(Annuel)

Objectif qualité (Fr)
Annuel : 30µg/m3


PM2.5 
Ligne directrice OMS 
Annuel : 5 µg/m3
Journalier : 15 µg/m3 (moyenne à ne pas dépasser plus de 3 jours par an)

Valeur Limite (Commission Européenne):
Annuel : 25 µg/m

Valeur Cible (Commission Européenne)
Annuel : 20 µg/m

Objectif qualité (Fr)
Annuel : 10µg/m3

Contenu
illustration ozone

L'ozone est un polluant gazeux issu de la transformation chimique d’autres polluants dans l’air ambiant, sous l’effet du rayonnement solaire. Il n’est pas émis directement par les activités humaines. Les pics d'ozone interviennent surtout pendant la période estivale.

L'ozone est un gaz irritant du système respiratoire et des yeux. C'est également un gaz à effet de serre

Ligne directrice OMS
Pic Saisonnier : 60 µg/m

Journalier : 100 µg/m3 ( moyenne sur 8 heures à ne pas dépasser plus de 3 jours par an)

Valeur Cible (Commission Européenne)
Journalier : 120µg/m3 (moyenne sur 8 heures à ne pas dépasser plus de 25 jours par an)

Objectif qualité (Fr)
8 Heures :120µg/m3

Seuil d'information et recommandation
En moyenne horaire :180 µg/m³

Seuil d'alerte pour une protection sanitaire pour toute la population
En moyenne horaire 240 μg/m³

Seuils d'alerte pour la mise en œuvre progressive de mesures d'urgence (en moyenne horaire) :
1er seuil : 240 µg/m³ dépassé pendant trois heures consécutives.
2ème seuil : 300 µg/m³ dépassé pendant trois heures consécutives.
3ème seuil : 360 µg/m³ en moyenne horaire

 

Contenu
illustration monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un polluant gazeux incolore et inodore émis par des combustions en manque d'oxygène. Les principales sources dans la région sont l'industrie  (sidérurgie) et le secteur résidentiel (installation de chauffage mal réglée).

Le CO empêche l'oxygénation du sang et peut entrainer l'asphyxie dans des atmosphères confinées. 

Ligne directrice OMS 
Journalier : 4 000 µg/m3
8 heures : 10 000 µg/m
1 heure : 35 000 µg/m3
15 minutes : 100 000 µg/m3

Valeur Limite (Commission Européenne)
8 heures : 10 000µg/m3

Contenu
illustration dioxyde de soufre

Le dioxyde de soufre (SO2) est un polluant gazeux émis par l’utilisation de combustibles soufrés (charbon, pétrole). Dans la région, il est principalement issu de l’industrie et de la production d’énergie.

Le dioxyde de soufre est un gaz irritant pour les bronches et les muqueuses. 

Ligne directrice OMS 
Journalier : 40 µg/m
10 minutes : 500 µg/m

Valeur Limite (Commission Européenne)
Journalier :125 µg/m (moyenne à ne pas dépasser plus de 3 jours par an)
Horaire : 350 µg/m (moyenne à ne pas dépasser plus de 24h par an)

Objectif Qualité (Fr)
Annuel : 50 µg/m3

Contenu
illustration COV

La famille des COV regroupe toutes les molécules formées d’atomes d’hydrogène et de carbone (hydrocarbures) comme le benzène (C6H6), le toluène (C7H8) ou le formaldéhyde (CH2O). Ils proviennent des transports, de procédés industriels mais peuvent être aussi émis par l’utilisation de produits d’usage courant ( vernis, colles, peintures, désinfectants…)

Les COV peuvent provoquer des irritations de la peau, du nez et des yeux. Certains sont cancérigènes.

C6H6 
Valeur Limite (Commission Européenne) 
Annuel : 5 µg/m3

Objectif de qualité (Fr)
Annuel :  2 µg/m

Contenu
illustration métaux lourds

Les principaux métaux surveillés sont l’arsenic (As), le cadmium (Cd), le chrome (Cr), le nickel (Ni), le plomb (Pb) et le zinc (Zn). Ils proviennent de la combustion des charbons, pétroles, ordures ménagères et de certains procédés industriels (métallurgie des métaux non ferreux notamment).

Les métaux lourds sont cancérigènes et toxiques. Ils peuvent se concentrer dans le foie, les reins et les os, et touche également le système respiratoire.

- Arsenic (As)
Valeur Cible (CE) 
Annuel : 0.006 µg/m

Valeur Limite (CE) 

- Plomb (Pb)
Lignes directrices OMS 
Annuel : 0.5 µg/m

Valeur Cible (CE) 
Annuel : 0.25 µg/m

Valeur Limite (CE) 
Annuel : 0.5 µg/m

- Cadmium (Cd) 
Lignes directrices OMS 
Annuel : 0.005 µg/m3

Valeur Cible (CE) 
Annuel : 0.005 µg/m3

Contenu
Illustration HAP

Ce sont des composés à base de carbone et d'hydrogène qui comprennent au minimum deux cycles benzéniques. Il existe plusieurs dizaines de HAP, à la toxicité variable. Le benzo(a)pyrène est pour l’instant le seul polluant soumis à des valeurs réglementaires. C'est un polluant particulaire, généralement mesuré dans les PM10. Il est principalement issu de la combustion de bois de chauffage, de déchets verts, ainsi de que de combustibles fossiles.

Le benzo(a)pyrène est irritant et cancérigène

B(a)P
Valeur Cible (Commission Européenne) 
Annuel : 1 µg/m

Contenu

Les autres principaux polluants

Contenu
Illustration Dioxyde de carbone

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz issu de toutes les combustions. Il est également émis par la respiration des êtres vivants. 

Il peut provoquer des effets de somnolence dans les locaux mal aérés accueillant beaucoup de personnes (salles de réunions, salles de classes). C’est le principal gaz à effet de serre.

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) préconise « de mettre en œuvre des actions d’aération et d’assurer le bon fonctionnement de la ventilation lorsque la concentration dépasse 800 ppm en CO2 »

Contenu
illustration fumée de tabac

La fumée de tabac contient plus de 3000 substances dangereuses et reste le polluant intérieur le plus nocif en raison de sa concentration élevée en produits toxiques. Même en fumant la fenêtre ouverte, les polluants sont absorbés dans les tissus (rideaux, canapés…) et sur les murs.

L'exposition à la fumée de tabac peut engendrer des problèmes cardiaques, respiratoires ou pulmonaires et peut causer des cancers.

Contenu
illustration moisissure

Les moisissures se développent principalement dans les pièces humides et mal aérées (salle de bains), sur des murs mal isolés.

Les moisissures non traitées peuvent causer des allergies, des maladies respiratoires, des infections pulmonaires, de l'asthme et de la toux. 

En France il n'existe pas de cadre réglementaire spécifique aux moisissures dans les logements. La surveillance des moisissures fait partie intégrante du contrôle de la salubrité des logements.

Contenu
Illustration virus

Les virus sont des particules microscopiques qui peuvent déclencher des maladies infectieuses et contagieuses. Un renouvellement régulier de l'air de son logement permet de réduire les risques de contamination en intérieur.

Leurs effets varient selon le type de virus, la charge virale et selon d'autres facteurs individuels et environnementaux susceptibles d'impacter les personnes infectées.

En apprendre plus sur les virus hivernaux (Santé Publique France)

 

 

 

 

Dans le contexte de pandémie de coronavirus, le Haut Conseil de Santé Public (HSCP) recommande d'ouvrir les fenêtres 5 minutes toutes les heures (avis du 28 avril 2021) pour maîtriser la transmission du SARS-CoV-2.

Il est généralement recommandé d'aérer chez soi plusieurs fois par jour pour réduire la concentration de polluants dans l'air intérieur de son logement.

Texte

Pour réduire la pollution de l'air intérieur, j’aère mon domicile deux fois par jour et après chaque activité polluant l’air pendant 10 minutes et en particulier la chambre des enfants.

Contenu
illustration polluants naturels extérieurs

 

Valeurs de réference des polluants réglementés en France (en µg/m³)

Contenu
Valeurs européennes réglementaires

Seuils d'information et seuils d'alerte

Contenu
Seuil d'information et recommandation
Contenus
Les pollens
Visuel
Pollens

Les pollens

Près de 25% de la population souffre d’allergie aux pollens. Comment limiter les symptômes allergiques ? Comment s'informer sur les risques polliniques ?

bouton d'actions
Les effets de la pollution
Visuel
allergie-pollen

Les effets de la pollution

Toute la communauté scientifique est unanime : la pollution de l’air a des impacts importants sur la santé.

bouton d'actions
Les effets sur l'environnement
Visuel
Protection de l'environnement

Les effets sur l'environnement

Les plantes, les animaux et les bâtiments peuvent également subir les répercussions de la pollution atmosphérique.

bouton d'actions