Actualité
4 août 2020
Pollens
Santé, économie et social
Outils de surveillance et information
Etat des lieux qualité de l’air

Le mistral favorise les ré-envols localisés de particules

terrainvague_01102018.jpg
Partager :

Lundi 03 août, le fort mistral présent sur la majeure partie de la région a certes permis une meilleure dispersion des polluants dont l'ozone, mais a également engendré des arrachages de particules terrigènes de manière localisée, contribuant ainsi à augmenter les concentrations dans l'air. Ces phénomènes se produisent en cas de vents suffisamment importants à proximité de terrains propices à l'accumulation de particules : terrain nu empoussiéré, zones en travaux, stock de minéraux et de matériaux.

Des phénomènes localisés, pas d'épisode de pollution départemental

Lundi 03 août, les modélisations des concentrations en particules PM10 d'AtmoSud, consolidées par la mesure, indiquent que 64 km² et 2% de la population des Bouches-du-Rhône sont concernés par un dépassement du seuil d'information-recommandation de 50 µg/m³/j. Les conditions ne sont donc pas réunies pour caractériser un épisode de pollution départemental (25km² sur le département et 100 km² sur la région ou 10% de la population du département).

Les phénomènes restent plutôt localisés, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous.

pm10avg_sud4c_20200803.png

 

Mardi 04 août : le mistral se maintient avec de fortes rafales. Le risque de ré-envol accompagné de niveaux importants en particules PM10 reste possible très localement. Une qualité de l’air moyenne à médiocre reste ainsi attendue notamment à Gardanne. Sur le reste de la région, le mistral permet une bonne dispersion des polluants et une bonne qualité de l’air.

Les dépassements enregistrés sur nos stations

Lundi 03 août, la station de Gardanne a enregistré un niveau moyen journalier en particules PM10 de 93µg/m³, avec une pointe horaire à 340 µg/m³ à 12h, lors de la montée du mistral de 4 à 7 m/s. Ce site, sous influence industrielle, est caractéristique des situations de ré-envol de particules (stockage de résidus miniers à l'air libre).

concentrations_particules_gardanne.png

Vitesse du vent, concentrations en PM 2.5 et PM 10 du 2 au 4 août 2020 à la station de Gardanne

 

La station temporaire sur la L2 à Marseille, a quant à elle enregistré une moyenne journalière en PM10 de 63µg/m³. La cour d'école juste à côté du site de mesure a un sol à nu propice au ré-envol.

La réduction de la vitesse du vent attendue à partir de demain devrait contribuer à réduire ces phénomènes.