Actualité
29 avril 2019
Outils de surveillance et information

Le projet AirLoquence fait parler de lui !

AirLoquence Nice - 9 mai 2019
Partager :

La sensibilisation et l’éducation des jeunes sont une des principales préoccupations d’AtmoSud. En effet, ils sont les décideurs et acteurs de demain, qui pourront apporter les changements pour répondre aux enjeux futurs en matière de qualité de l’air.

AirLoquence est un projet qui éduque les jeunes à la qualité de l’air et qui les forme à la prise de parole à l’oral. Il a été créé dans le cadre du programme de sensibilisation L’Air et Moi, soutenu par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. La première édition a eu lieu avec succès le 1er avril 2019 au lycée du Parc impérial de Nice, en partenariat avec l’académie de Nice et en présence de Mr Louis Nègre, Président délégué de la Métropole Nice-Côte d’Azur et de l’inspecteur d’académie. La prochaine édition aura lieu le 9 Mai, au Lycée Frédéric Mistral à Marseille.

Quand les jeunes expriment et défendent leurs opinions sur l’air !

Le concept d’AirLoquence, imaginé par Victor Hugo Espinosa, Président de la Fédération L’Air et Moi, repose sur le lien solide entre écocitoyenneté et prise de parole.

En effet, s’il est important d’avoir des connaissances pour construire son opinion, il est nécessaire de faire preuve d’éloquence pour la défendre.

C’est donc à travers le prisme de l’éducation à la qualité de l’air, qu’AtmoSud et la Fédération L’Air et Moi se sont donnés le défi d’enseigner aux jeunes les clés de la prise de parole à l’oral.

Pour le corps enseignant, AirLoquence est un véritable outil de formation aux examens oraux, et répond parfaitement à la volonté du Ministère de l’Éducation de mettre en place un Grand Oral pour le baccalauréat. En effet, tout au long de leur scolarité, les jeunes sont amenés à réaliser des présentations devant un public, qui nécessitent de développer une argumentation structurée et d’avoir une certaine aisance à l’oral pour captiver son auditoire. Une mission à laquelle ils seront aussi très certainement confrontés au cours de leur vie professionnelle ! C’est pourquoi, avec le projet AirLoquence : les jeunes sont formés à la prise de parole en public, et acquièrent en même temps des connaissances sur la thématique de l’air et les enjeux qui en découlent.

Un succès pour la 1ère édition d’Airloquence au lycée du Parc Impérial de Nice !

Cette édition a été couronnée d’un véritable succès pour l’ensemble des personnes présentes, à commencer par les élèves impressionnés par leurs propres progrès et Mr Louis Nègre, Président délégué de la Métropole de Nice Côte d’Azur ainsi que l’inspecteur d’académie, qui n’ont pas manqué d’exprimer leur enthousiasme concernant le projet.

Cet évènement a été réalisé grâce à la participation de l’association ENERGIES 2050 et des enseignants de l’académie de Nice (Laurence Halphen, professeure d’histoire géographie et Mélanie Alezra, professeure de lettres).

Les élèves ont suivi un accompagnement d’une demi-journée :

  • Initiation à la prise de parole par la créativité et le rire

  • Sensibilisation à la qualité de l’air à travers les outils pédagogiques L’Air et Moi

  • Entraînement au débat sur des thématiques d’actualité liées à la qualité de l’air (pesticides, voiture électrique, changement climatique etc.)

Le fruit de ce travail a ensuite été présenté devant la presse :

Extrait France 3

Extrait Azur TV

Quel Futur pour AirLoquence ?

Dans une volonté de continuité dans la sensibilisation et la formation des jeunes, AtmoSud et La Fédération L’Air et Moi créent des partenariats avec les différents lycées de la région, afin de répéter ce type d’animation en lien avec la prise de parole et la qualité de l’air.

Une deuxième édition du projet est prévue pour le 9 mai 2019 au Lycée Frédéric Mistral de Marseille, en présence d’un représentant de l’académie d’Aix-Marseille.

À l’avenir, le projet AirLoquence pourrait se déployer plus largement en Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est pourquoi, une demande a été rédigée à l’attention du Ministère de l’Éducation pour contribuer à son développement