Actualité
4 décembre 2020
Aménagement du territoire et plans actions
Santé, économie et social
Projets européens

Le projet DIAMS : innover pour inspirer un air meilleur

image20201208144000.png
Partager :

Le projet DIAMS, c’est quoi ?

DIAMS est une alliance digitale qui s’inscrit dans le cadre du projet européen de l’UIA entre 9 partenaires qui construisent ensemble une nouvelle gouvernance de la qualité de l’air. Ce projet consiste à déployer une plateforme d’échange de données sur la qualité de l’air pour proposer des services numériques et améliorer durablement la qualité de l’air de la Métropole Aix-Marseille-Provence. L’objectif est de faciliter l’accès à des données à tous les niveaux : industriel, individuel, hyper local, urbain, régional, national et supranational.

 

Nous souhaitons avant tout placer l’engagement citoyen et l’innovation au cœur de toutes nos actions. Les citoyens, les décideurs politiques et les acteurs économiques doivent s’engager et devenir acteurs pour inspirer un air meilleur. Névénick Calec

 

Comment est né le projet et quels sont ses objectifs ?  

DIAMS est né du constat des impacts forts de la pollution de l’air sur la santé, l’environnement et l’économie mais aussi de la volonté de la Métropole Aix-Marseille-Provence et d’AtmoSud de proposer des solutions innovantes face aux défis urbains. A travers ce projet, nous souhaitons encourager la prise de conscience et l’engagement sur la qualité de l’air. L’objectif premier consiste à permettre à tous les acteurs de la qualité de l’air d’échanger leurs informations de la manière la plus fluide possible. Ainsi, des actions concrètes pour améliorer le bien-être, le sentiment d'appartenance et la confiance pourraient émerger. DIAMS encourage les processus de démocratie participative. Si l’on veut faire évoluer les choses et préserver notre air, nous devons tous devenir acteurs du changement !

 

L’innovation au service de l’environnement : développer une approche scientifique, sensible et ludique ; rendre les enfants sentinelles ; faire de la science participative un outil pour améliorer la qualité de l’air… telles sont les ambitions d’AtmoSud.

 

DIAMS encourage donc vivement l’initiative et l’engagement citoyen ?

Absolument. Il y a un manque d’engagement de tous sur le sujet alors que la notion d’engagement est essentielle et c’est justement l’investissement au service de l’intérêt général qui fera changer les choses. Engager le citoyen en tant qu’acteur est devenu une nécessité pour faire évoluer les comportements. DIAMS invite chacun à devenir maître de son destin en mesurant notamment soi-même la qualité de l’air que l'on respire au quotidien. 2000 microcapteurs vont être distribués l'année prochaine à des citoyens volontaires afin qu’ils puissent s’emparer du sujet et établir leurs propres mesures. Déployer une plateforme numérique permet de défier les frontières, fluidifier l’échange d’informations et d’interagir avec tous les acteurs du territoire.

 

Engageons-nous individuellement par des actions directes pour un objectif collectif !

 

Le projet DIAMS sera présenté prochainement par son pilote de projet, Névénick Calec, restez donc connectés !

DIAMS