Actualité
18 mars 2020
Climat et énergie

Le recyclage : un bon point pour le climat ?

Recyclage
Partager :

Aujourd’hui nous célébrons la journée mondiale du recyclage. L’occasion de rappeler à quel point cette pratique est importante, notamment pour lutter contre le changement climatique. Mais quel est donc le rapport entre le recyclage et le climat ? Nos déchets ont-ils une responsabilité dans la modification anthropique de l’atmosphère ? 

Les déchets : une grande source de pollution 

Déchets

On le sait, les activités humaines produisent une énorme quantité de déchets. D’après l’ADEME, en 2016, nous avons produit 4,6 tonnes de déchets par habitant ; dont 568 kg dans les ménages, 700 kg dans les entreprises (hors construction) et 3 400 kg dans la construction. Selon Zero Waste France, l’Hexagone à lui seul produit 38 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés par an. Et la Banque mondiale nous avertit : si rien n’est fait pour endiguer la production de déchets, celle-ci va augmenter de 70 % d’ici 2050 !

Cette quantité de déchets, il faut évidemment la traiter pour des raisons pratiques et sanitaires. Mais toujours selon Zero Waste France, il n’y a que 35 % à 40 % des déchets qui sont effectivement recyclés chez nous. Le reste part en décharge ou à l’incinérateur. Or, nous savons que l’incinération est un procédé émetteur de gaz à effet de serre, en plus d’être polluant. Un incinérateur génère des poussières, des métaux lourds, de l’acide chlorhydrique, de l’acide fluorhydrique, des dioxines, du dioxyde d'azote et du dioxyde de soufre.

La gestion des déchets a un impact non négligeable sur le climat 

Officiellement, la gestion des déchets représente environ 3 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle européenne. Un chiffre largement sous-évalué, d’après un rapport commandité par Zero Waste Europe, Zero Waste France et ACR+. Dans ce rapport de 2015, La contribution potentielle de la gestion des déchets à une économie bas carbone, les auteurs déploraient un manque de communication de la part du GIEC sur les liens entre déchets et climat : « Le rapport du GIEC lui-même avance trop peu d’éléments concrets illustrant les raisons pour lesquelles un pays devrait prendre en compte les préoccupations climatiques pour construire sa politique de gestion des déchets. » 

Recycler pour préserver le climat

L’article L514-1 du code de l’environnement stipule que le recyclage intervient en troisième position dans la hiérarchie des modes de traitement des déchets, après la prévention et le réemploi. Le recyclage permet de valoriser les déchets. Ce qui est jeté redevient une ressource exploitable. Ce cycle est vertueux. Il permet d’économiser de la matière, de l’énergie, et il contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En effet, ce qui est recyclé n’est pas incinéré.

D’après un rapport d’Eco-Emballages, 3,334 millions de tonnes d’emballages ménagers ont ainsi été recyclés en France, en 2016. Cela représenterait 2,1 millions de tonnes de CO2 non émises.