Partager :

Des mesures de d’hydrogène sulfuré (H2S) ont été réalisées par AtmoSud afin de mieux connaître l'influence du site industriel CEREXAGRI sur la qualité de l'air environnante dans le quartier du Canet à Marseille. La campagne de mesure s’est déroulée de juin à novembre 2017 en cinq lieux de mesure dans le voisinage de cet établissement industriel produisant notamment des antifongiques à base de soufre.

Des niveaux plus elevés sous les vent de l’établissement industriel

Les valeurs moyennes les plus élevées d’hydrogène sulfuré enregistrées sont  5,5 µg/m3 (au moins de novembre 2017) et 4,9 µg/m (au mois d’octobre 2017). Finalement, sur toute la durée de la campagne, une moyenne de 2,7 µg/m3 a été observée. De fin juillet à fin septembre, pendant la période d’arrêt de l’usine, les teneurs étaient faibles de 1,1 µg/m3.

Les niveaux de concentrations dépendent des émissions mais également des conditions météorologiques observées lors des prélèvements : les niveaux élevés de H2S sont observés par vents de secteur Nord en général modéré à fort. Ces situations sont celles où le point de mesure est sous les vent de l’établissement industriel.

En ce qui concerne l’Hydrogène sulfuré, il n’existe pas de valeur limite réglementaire dans l’air ambiant, pour la santé humaine, mais des Valeur Toxicologique de Référence (VTR) :  l’US EPA indique une VTR non cancérigène pour l’hydrogène sulfuré de 2μg/m3, et l’OEHHA une VTR de 10 μg/m3.

L'hydrogène sulfuré, une nuisance olfactive avant tout !

photo_mauvaise_odeur_fotolia

Bien que l’hydrogène sulfuré puisse être senti dès le seuil de 0.7 μg/m3, l’OMS considère comme une nuisance olfactive réelle une concentration de 7 μg/m3 sur une demi-heure.

Au niveau de la station de mesure, durant les 6 mois de campagne, de nombreux dépassements du seuil de 7 µg/m3 sur une demi-heure ont été observés. Ces dépassements se sont produits en juin, jusqu’à mi-juillet, puis, plutôt de fin septembre jusqu’en octobre. Ils ont pu s’accompagner de pics odorants.

Ces nuisances olfactives sont parfois signalées par les riverains.

Une odeur, une pollution, signalez-là ! 

Avec l’application  « Signalement Air »  disponible gratuitement dans les stores pour iPhone et androïd, ou sur le site de la surveillance Régionale des odeurs.