Actualité
5 juin 2020
Air intérieur et habitat

Nouvelle campagne nationale d’air intérieur dans les logements

photo_air_interieur_logement_nice_1.jpg
Partager :

AtmoSud analysera bientôt la qualité de l'air de 20 logements dans les Alpes de Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et le Var.

Après avoir réalisé les campagnes nationale "écoles" (2013-2014), "bureaux" (2015) et "établissements sanitaires & médico-sociaux" (2019-2020), AtmoSud vient d’être retenu pour la réalisation de la deuxième campagne nationale logements au sein de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur en partenariat avec l'Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur (OQAI).

L'OQAI, c'est quoi ?

Missionné par les pouvoirs publics, l'OQAI a pour enjeu de mieux connaître la pollution intérieure et ses origines à l’échelle nationale. Un travail indispensable pour apporter des solutions adaptées à la prévention et à la surveillance de cette pollution.

Les campagnes nationales

La mise en place de campagnes de mesure à grande échelle permet de produire des données, reconnues sur le plan scientifique et dont l’utilité est indéniable, en particulier pour établir en aval des valeurs guides de qualité de l’air intérieur.

La deuxième campagne nationale logements doit concerner dans la première phase 300 logements à l’échelle nationale et vise à mettre à jour les connaissances acquises lors de la premières campagne réalisées en 2003-2005, au regard de l’évolution des politiques publiques, des matériaux, des produits domestiques et des modes de vie. Cette première campagne sert de référence pour les logements Français, elle a permis de démontrer que l’air intérieur est significativement plus pollué que l’air extérieur (6 à 8 fois) et que nous passons entre 80 à 90% de notre temps dans des espaces clos.