Plusieurs plaintes suite à l’incendie d’un andain de compost en Arles

Visuel
compost Arles

Publié le 20 septembre 2018

Contenu
Contenu

Depuis lundi, de nombreux habitants de la commune d’Arles sont incommodés par des odeurs de plastiques brûlés et des fumées liées à l’incendie d’un tas de compost et de films plastiques, notamment dans le quartier de Griffeuille. Une dizaine de plaintes ont été signalées à AtmoSud, dont certaines avec des impacts sanitaires (maux de tête, irritation des yeux, irritation du nez, mal à la gorge…). L’incendie semble en partie éteint, mais des fumées et des odeurs sont encore présentes.

Quelles sont les pollutions émises ?

AtmoSud ne dispose pas de capteurs sous les vents de l’incendie. Néanmoins, d’après nos connaissances, les incendies de matière végétale (ici du compost) génèrent localement certains polluants comme des particules en quantité importante.

impact du brûlage sur la qualité de l'air

 

« De très nombreuses substances chimiques sont recensées dans la composition des fumées de biomasse. S’agissant des particules, environ 80% de la masse particulaire sont des particules fines, de diamètre aérodynamique inférieur à 2,5 μm dont une majorité sont des particules submicroniques. [….]  En population générale, les particules d'un diamètre aérodynamique inférieur à 10 μm (PM10) des fumées de feux de végétation peuvent être considérées comme au moins aussi toxiques pour la santé respiratoire à court terme que les PM10 de source urbaine. » (ANSES, mai 2012, éditions scientifique, effets sanitaires liés à la pollution générée par les feux de végétation à l’air libre).

La présence de plastiques dans l’incendie augmente la possibilité de présence de composés pouvant avoir un impact sanitaire.

Restez vigilant

En lien avec la pollution atmosphérique engendrée, il convient de rester vigilant, en limitant au maximum l’exposition aux fumées et en veillant sur les personnes sensibles (enfants, déficients respiratoires et cardiovasculaires, personnes âgées…). Pour limiter l’exposition aux fumées, il est conseillé de suivre les consignes données par les pompiers durant les incendies, c’est à dire: " fermer volets, portes et fenêtres et occulter les aérations avec des linges humides".

Pourquoi signaler vos perceptions (olfactives, bruit, visuels) de pollution de l’air ?

Vos signalements nous sont utiles afin de permet de recenser les gênes (olfactives, sonores, visuelles), déterminer les zones impactées, identifier les sources de pollution et de contribuer, en lien avec les acteurs locaux, à améliorer la situation à court ou à long terme.

N'hésitez pas à nous signaler toute perception de pollution de l'air par:

• Internet : https://www.signalair.eu/fr/ 
• application smartphone : Signalement Air sur iPhone ou Android
• téléphone : 04 42 02 45 75

Si vous ressentez  des symptômes physiques, vous pouvez contacter le numéro vert de l’Agence Régionale de Santé : 04 13 55 8000 ou ars13-alerte@ars.sante.fr .

Que font les acteurs ?

Selon la Ville d’Arles : « Monsieur le Maire a immédiatement alerté de ces nuisances la sous-préfecture et la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Les forces de l’ordre ont enquêté pour identifier les responsables de ces troubles, qui ont été sanctionnés. ».  Plus d’infos sur la communication de la Mairie.