Actualité
26 janvier 2022
Projets européens

Projet IRIS : Sensibiliser les étudiants à la qualité de l'air

Campagne sensibilisation étudiants distic iris
Partager :

Développer des "smart cities" en innovant pour inspirer un air meilleur, rendre les villes plus durables, inciter le public à agir en faveur de la qualité de l'air, accompagner les usagers dans le changement de leur comportement... tels sont les objectifs du projet IRIS mené sur la métropole Nice Côte d'Azur.

 

Une campagne de sensibilisation à destination des jeunes

Les étudiants du Master DISTIC (DIgital STudies, Information et Communication) de l’Université Côte d’Azur ont eu l’opportunité de travailler sur le thème de la qualité de l’air, encadrés par les équipes d’AtmoSud et des enseignants-chercheurs du SIC.Lab Méditerranée.

Malgré la pandémie de la COVID-19 et des contraintes engendrées, les étudiants ont mené à bien leur projet en développant plusieurs axes de communication dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à la qualité de l’air.

Après avoir réalisé une enquête au sein de l’université pour faire un état des lieux des connaissances des étudiants sur les thématiques de l’air et de la pollution, les étudiants du Master ont élaboré les axes d’une campagne de communication visant à sensibiliser les étudiants à la qualité de l’air.

Un site a été créé pour présenter les travaux des étudiants et les actions de communication qu’ils ont réalisés pour sensibiliser le public à la qualité de l’air.

 

A propos du projet IRIS

Le projet IRIS s’inscrit dans le cadre du programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020. Lancé en octobre 2017, pour une durée de cinq ans, il s’achèvera en octobre 2022.

L’objectif ? Développer des « smart cities » (villes intelligentes), des villes qui seraient plus durables, grâce à des innovations énergétiques et des meilleurs aménagements urbains, favorisant la mobilité durable des citoyens. Le projet IRIS prévoit d’accompagner les usagers pour qu’ils modifient leur comportement sur les questions de mobilité en lien avec la qualité de l’air grâce à des campagnes de sensibilisation et de communication.

Nice Côte d’Azur, Utrecht (Pays-Bas) et Göteborg (Suède) sont les trois « villes phares » du projet. Quatre autres villes dites « suiveuses » appliqueront les solutions émergeant des villes phares. Ce sont Vaasa (Finlande), Alexandroúpolis (Grèce), Santa Cruz de Tenerife (Espagne), et Focşani (Roumanie).

La promotion 2021 du Master 2 DISTIC de l’université Côte d’Azur a travaillé sur les thématiques de la sensibilisation à la qualité de l’air notamment via des campagnes de communication. AtmoSud a piloté ce projet de recherche en partenariat avec l’université et leur laboratoire de recherche.

Découvrez plus d'infos sur le projet IRIS