Actualité
21 février 2019
Transports routiers
Outils de surveillance et information
Etat des lieux qualité de l’air

Vallée de la Roya : état initial de la qualité de l’air dans les communes traversées par la D6204

breil2.jpg
Partager :

Dans le cadre de sa mission de surveillance générale de la qualité de l’air,  AtmoSud  a  réalisé,  en  2018, une campagne de mesure temporaire dans la Vallée de La Roya. Cette étude, lancée en partenariat avec la DREAL PACA et la sous-préfecture Nice-Montagne, dans les communes de Breil-sur-Roya, Saorge, Fontan, La Brigue et Tende, vise à évaluer l’exposition des populations et à dresser un premier état des lieux de la qualité de l’air dans la vallée de la Roya.

Le trafic routier sur la D6204 et dans le tunnel de Tende

Première source d’émission de NO2 et troisième source d’émission de particules fines, le trafic routier représente un enjeu significatif de qualité de l’air sur cette zone.

En effet, la vallée de la Roya est un territoire situé à la frontière italienne, traversé par la route départementale D6204. Cette route mène au tunnel de Tende, une des portes d’entrée vers l’Italie, c’est pourquoi, plus d’une centaine de poids lourds circulent quotidiennement dans la vallée.

Dans les années à venir, un doublement des voies de ce tunnel est prévu. Une perspective qui laisse craindre aux riverains un nombre encore plus important de poids lourds traversant la vallée.

Toutefois, les travaux du tunnel sont actuellement suspendus et un arrêté interdisant la circulation des poids lourds de plus de 19 tonnes a été émis par les maires des cinq communes de la vallée. Cet arrêté a été validé par le tribunal administratif de Nice le 07 novembre 2017, soit quelques mois avant le début de l’étude. 

Des niveaux caractéristiques des zones rurales et périurbaines

De mars à mai 2018, les concentrations de NO2, de PM10 et de benzène ont été mesurées dans la vallée de la Roya.

Cette étude a permis d’observer des résultats nettement en deçà des valeurs limites règlementaires et des objectifs de qualité de l’air pour la protection de la santé des riverains.

Aussi, les niveaux observés en NO2 et particules (PM10) en proximité trafic dans la vallée de la Roya sont inférieurs à ceux habituellement observés en proximité trafic à Cannes ou Nice :

  • les niveaux de particules (PM10) sont proches de ceux mesurés en situation urbaine à Nice et Cannes.

  • ​les niveaux de NO2  sont comparables à ceux observés en zones rurales et périurbaines ailleurs dans le département. 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le rapport d’étude de la campagne de mesure de la Vallée de la Roya