Zone à Faibles Emissions mobilité (ZFEm) de Marseille : Quel impact ?

Visuel
Photo ZFE

Publié le 31 mars 2022

Contenu
Contenu

AtmoSud a évalué les gains en émission de 3 scénarios possibles proposés par la Métropole pour une ZFEm sur Marseille.

Qu'est-ce qu'une ZFE ?

Les ZFE, zones à faibles émissions, sont des zones où la circulation de certaines catégories de véhicules est interdite ou limitée. Les différentes catégories de véhicules sont identifiées grâce au système de vignettes Crit’Air, qui classifie les véhicules en fonction de leur niveau de pollution (année et type de carburant).

Une Zone à Faibles Émissions mobilité (ZFEm) encourage le renouvellement du parc automobile et permet de réduire les populations exposées aux polluants issus des transports routiers : oxydes d’azote (NOx), les particules fines PM10 et PM2.5.

ZFEm Marseille


Trois scénarios de mise en œuvre ZFEm ont été proposés : « progressif », “médian” et “soutenu”.

Il se basent sur de futures restrictions de la circulation différentes, basées sur le système des vignettes Crit’Air (véhicules Crit’Air 3 restreints dès 2024 pour le scénario 3 et en 2025 pour les scénarios 1 et 2).

Mise en place de la ZFE dès septembre 2022

Sur les années 2021, 2023, 2024 et 2025, le scénario 3 un impact environnemental favorable plus important que les scénarios 1 et 2, avec une baisse globale plus importante du cumul des émissions de polluants :

Le scénario 3 correspond à une instauration de la mesure en septembre 2022, et un retrait progressif jusqu’en septembre 2024, des Crit’Air 5 et non classés, des Crit’Air 4 et des Crit’Air 3. 

vignette critair

Quel périmètre concerné ?

Le périmètre de future mise en application est composé de l’intérieur des boulevards de ceinture :

  • Littoral
  • Euroméditerranée 1 et 2
  • Lesseps
  • Plombières
  • Jarret
  • Rabatau
  • Prado 2

Le périmètre défini regroupe 84% des habitants de Marseille exposés au dépassement de la valeur limite de dioxyde d’azote (NO2), soit 31 000 habitants et différentes zones urbaines à enjeux (gare, espaces commerciaux, quartiers d’affaires…), les voiries très fréquentées du centre-ville ainsi que la majorité des établissements scolaires et de santé.

emissions NOx -ZFEM Marseille


La mise en place progressive de restrictions de la circulation des véhicules les plus polluants permettra ainsi un abaissement significatif des émissions dues au trafic routier et à l’amélioration de la qualité de l’air au niveau de Marseille et de son centre-ville.