Impact des particules issues des carrières en région PACA

Vignette
Carrière du site mont marthre

Publié le 1 juin 2012

Contenu
Contenu

Du 1 juin 2012 au 5 juillet 2013

Carrières de Salon de Provence et de St Marthe à Marseille


Pourquoi cette étude ?

La région PACA est une des régions de France qui présentent les niveaux de pollution atmosphériques particulaires les plus élevées, avec de nombreux dépassements des niveaux réglementaires. Les sources principales sont assez classiques :

  •     les activités industrielles,
  •     le trafic routier,
  •     le chauffage urbain (en particulier le chauffage au bois).

Cependant, il est établi que les particules d'origine terrigènes constituent une source non négligeable en terme d'émission. Celles-ci peuvent être issues d'apports externes à la région (apports sahariens par exemple) ou internes avec le réenvol de particules de sols (manque de couvert végétal, activités agricoles, activité industrielle particulière telle que l'exploitation minière).

En région PACA, les carrières sont une activité importante. Pour l’essentiel, ces matériaux sont du calcaire, mais on trouve également des exploitations de sables siliceux dans le Vaucluse, le Var et les Alpes-Maritimes, de porphyre dans le Var et des matériaux argileux dans le Var et le Vaucluse.

A ce jour, il n'y a eu que très peu de données sur la quantification ou la caractérisation des poussières émises par les carrières.

L'objectif de l'action proposée est de mesurer, quantifier et caractériser les émissions de ces trois classes de particules (sédimentables, PM10 et PM2.5) autour de deux sites représentatifs de l'activité régionale.

Ces campagnes sont menées en collaboration avec l'UNICEM (syndicat des carriers), le CEREGE (Y. NOACK) et la DREAL PACA.

En savoir plus, contactez :

Alexandre ARMENGAUD

160601_rapport_carriere_2014_aa_versionfinale.pdf
Document par défaut
pdf - - 7.70 MB
Titre
Rapport - carrières : modélisation du transport des particules en suspension
bouton d'actions