Evaluation de la qualité de l’air à Cabriès sur le secteur Calas RD9

Partager :
calas.jpg
Etude
En cours
Du
2 avril 2019
au
31 décembre 2020
Pourquoi cette étude ?

Pour surveiller et améliorer la qualité de l’air à Cabriès,

La Ville de Cabriès, Cabriès Nature Environnement (CNE) et AtmoSud réalisent depuis 2019 des campagnes de mesure de la qualité de l’air sur la commune de Cabriès au niveau des secteurs de Calas et de la RD9.

L’objectif ?    Evaluer et suivre dans le temps l’impact du trafic routier sur la qualité de l’air de la ville, et ce sur différents espaces existants : centre bourg, quartiers, écoles, à proximité de la RD9.

Ces expérimentations permettront de caractériser l’exposition des populations riveraines et, dans cette lignée, de fournir des éléments de connaissance aux acteurs du territoire pour préserver les habitants et l’air qu’ils respirent. Une communication et une sensibilisation à la qualité de l’air ainsi que des actions d’aménagements du territoire pourront être définies et mises en œuvre afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air de la ville de Cabriès.

Mesurer la pollution atmosphérique au travers de dispositifs innovants

Afin de mesurer différents polluants, plusieurs dispositifs ont été mis en place par la commune de Cabriès et AtmoSud :

  • La première phase de mesure a commencé en 2019 où 10 sites (5 sur Calas, 4 en bordure de la RD9 et 1 placé au niveau de l’A51) ont été équipés d’échantillonneurs passifs pour mesurer le dioxyde d’azote NO2. et obtenir une estimation des concentrations annuelles en polluant sur chaque point de mesure.

    capteur_ecosmart_avec_panneaux_solaires.jpg
  • La deuxième phase de mesure commence en juillet 2020, avec l’acquisition de 2 micro-capteurs ECOMESURE dont s’est dotée la commune et qui vont permettre de mesurer plus précisément la pollution atmosphérique en temps réel, à savoir la concentration des particules fines PM10/PM2.5/PM1 et des oxydes d’azotes (NOx).

Le rôle d’AtmoSud est de disposer les capteurs sur les lieux définis, interpréter les résultats obtenus et proposer un rapport d’analyse précis. 

Les micro-capteurs doivent être réceptionnés mi-2020 et disposés dans un premier temps aux abords d’une station d’AtmoSud pour une durée de 1 mois environ, avant le déploiement du matériel sur Calas (fin de l'été). Les deux premiers sites bénéficiant de ces mesures pourraient être le centre bourg de Calas (intersection Avenue Jean Moulin et Route d’Apt, ainsi qu’un point à l’entrée de Cabriès au niveau de la RD9B.

Cette campagne de mesure s’inscrit dans une volonté de la part de la ville de Cabriès, de CNE et d’AtmoSud d’obtenir des données précises sur la qualité de l’air dans la ville et de définir, dans un second temps, un plan d’actions adapté afin d’améliorer la qualité de l’air.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Moyens mis en oeuvre et premiers résultats

cabries-routedapt.jpg

Pour suivre la pollution liée au flux routier les indicateurs sont les oxydes d’azotes (NOx), et les particules fines : PM10 et si possible PM2,5.

  •  En 2019, 10 sites ont été équipés d’échantillonneurs passifs mesurant le dioxyde d’azote NO2 afin de disposer d’une estimation des concentrations annuelles en polluant sur chacun des points de mesure. 5 sites sont sur Calas, 4 en bordure de la RD9, et 1 placé au niveau de l’A51.

Cette campagne de mesure se passe sur deux saisons : 1 mois en été (du 27/06 au 25/07) et 1 mois en hiver (du 20/11 au 18/12).

 

Lien vers le rapport d'étude : Qualité de l'air à Cabriès en 2019

La campagne de mesure a montré des niveaux moyens observés sur Cabriès/Calas, comparables à ceux d’une zone périurbaine. En effet, l’estimation annuelle des concentrations en NO2 est inférieures à 20 μg/m3, sachant que la valeur limite annuelle est fixée a 40 μg/m3/an.

cabriesno22019.jpg

Cependant, des situations particulières peuvent présenter des risques de dépassement de la valeur limite annuelle :

· Les voiries du centre-bourg régulièrement embouteillées sont sujettes à des concentrations en dioxyde d’azote non négligeables. C’est le cas du site situé à Calas au carrefour de la D543 et de l’Avenue Jean Moulin, qui affiche une estimation annuelle des concentrations en NO2 égale a la valeur limite règlementaire.

· Les voiries drainantes et structurantes de la ville, et plus généralement du territoire, sur lesquelles le nombrede véhicules circulant est élevé. Le site situé à proximité immédiate de l’A51, affiche une estimation annuelle des concentrations en NO2 supérieure à la valeur limite réglementaire. Le site de la RD9 au niveau de la gare TGV en est proche.

 

Ces résultats sont en adéquation avec notre démarche de qualifier de façon dynamique avec microcapteur ce type de sites à enjeux : RD9B à l’entrée de Calas et Centre bourg de Calas.

 

 

  • Une phase de surveillance par micro-capteurs est prévue en 2020 et 2021. Les mesures seront opérées à l’aide de 2 micro-capteurs acquis par la commune et mis en place par AtmoSud. Ils mesureront la concentration des particules fines PM10/PM2.5/PM1 et des oxydes d’azotes NOx dans l’air en temps réel (mesure dynamique).

localisationmicrocapteurs.jpg

 

 

 

panneau_donnees_et_mesures_-_petit.jpg

 

 

Consulter les données en temps réel des stations de mesures fixes du territoire

 

 

 

 

Polluants :

  • Particules

  • Oxydes d'azote

Thématiques :

  • Etat des lieux qualité de l’air

  • Transports routiers

  • Aménagement du territoire et plans actions

Zone(s) concernée(s) :

  • Cabriès ; Calas ; RD9

En savoir plus, contactez : Mme Patricia LOZANO

Logos.png

 

 

 

 

 

 

Zone(s) concernée(s)
PACA
Bouches-du-Rhône
Cabriès
Métropole d'Aix-Marseille-Provence