GOUV'AIRNANCE GABES

Partager :
gouvairnance_gabes_entete_logo.png
Etude
Réalisée
Du
1 octobre 2016
au
31 décembre 2018

Tunisie, Gouvernorat de Gabès en Tunisie, région SUD PACA en France.
Pourquoi cette étude ?

Objectif principal

Améliorer la qualité des politiques publiques et des processus de prise de décision en matière de qualité de l’air par la mise en place d’un dispositif de gouvernance territoriale à Gabès (Tunisie). Collaboration étroite entre la société civile, les autorités locales et les services de l’Etat.

Les actions

  • Coordination du projet par la mise en place d’une unité de gestion mixte constituée de l’ANPE et d’AtmoSud.

  • Création d’un comité de suivi territorial (CST) : instance de concertation et de gestion intégrée de la qualité de l’air.

  • Etablissement d’un diagnostic territorial de la qualité de l’air par l’identification formelle des polluants atmosphériques présents sur le gouvernorat de Gabès; sources d’émissions et leur hiérarchisation  (bilan émissif et impact); définition de la répartition temporelle et spatiale de ces émissions ainsi que identification des risques sanitaires associés.

  • Renforcement du réseau de surveillance de la qualité de l’air piloté par l’ANPE à l'aide d’un outil technologique moderne de prévision haute résolution et de surveillance de la qualité de l’air sur le gouvernorat de Gabès à l’horizon 2018.

    • Déploiement d’un système de modélisation prédictive de la qualité de l’air à l’échelle régionale pour alimenter le système prédictif urbain haute résolution et pour évaluer les transferts transfrontaliers de polluants atmosphériques nord-sud et sud-nord notamment pour la matière particulaire en suspension. (AtmoSud, ANPE).

    •  Déploiement d’un système de modélisation prédictive haute résolution de la qualité de l’air sur l’agglomération de Gabès, principal point noir en terme de qualité de l’air dans le gouvernorat comprenant le couplage avec le modèle prédictif régional CHIMERE.

  • Promotion de la coopération méditerranéenne en matière de gouvernance environnementale et de lutte contre la pollution transfrontalière. Projets pilotes sur le territoire visant à l’intégration de la qualité de l’air dans les documents de planification (métropolitains, côtiers, portuaires) ou sectoriels (transports, énergie…)

 

 

Que peut-on en retenir ?

En Tunisie et dans le Gouvernorat de Gabès :

  •  Le Comité de suivi territorial (CST) : instance de concertation et de gestion intégrée de la qualité de l’air a été créée le 27 avril 2018. Il sert de "conseil des sages" pour le Plan de Conservation de la Qualité de l'Air sur le Gouvernorat de Gabès.

  •  Un diagnostic territorial de la qualité de l’air a été réalisé à l'aide de nombreuses campagnes de mesures (bilans émissifs et impacts); définition de la répartition temporelle et spatiale de ces émissions ainsi que l'identification des risques sanitaires associés. Les rapports sont disponibles dans les ressources associées ci-contre et sur le site de l'ANPE. (Rapport de la qualité de l'air 2017-2018 à Gabès), (Rapport de campagne juillet 2018), (Rapport inventaire des émissions de sources mobiles).

  • Un outil technologique moderne de prévision haute résolution et de surveillance de la qualité de l’air sur l'ensemble du territoire tunisien et pour le gouvernorat de Gabès a été réalisé. Il s'agit de la plateforme nationale de prévision de la qualité de l'Air appelée TUNAIR. Ce système paramétré en France par AtmoSud et Aria Technologies est aujourd'hui pleinement opérationnel au sein du service de modélisation de l'ANPE à Tunis. Les résultats sont accessibles sur le site de l'ANPE (plateforme TUNAIR).

  • En doublon opérationnel sur le site d'ARIA Technologies (France)

  •  La plateforme TUNAIR a été dotée également d’un système de modélisation prédictive Haute Résolution de la qualité de l’air sur l’agglomération de Gabès, appelé TUNAIR' HR. Il permet une modélisation lagrangienne des panaches industriels aves une plus grande précision et permet le couplage entre le système national qui utilise le modèle de chimie transport CHIMERE.  Les résultats sont accessibles via l'onglet GABES HR depuis la plateforme TUNAIR.

En France et en région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur :

•    AtmoSud et l’ANPE ont réalisé les cahiers des charges nécessaires à l’achat des serveurs informatiques. AtmoSud a effectué les consultations et passer la commande pour l’ANPE. Les serveurs ont été livrés chez ARIA technologies ce qui  a permis la mise à jour du système TUNAIR. Nous rappelons qu’il s’agit d’un système opérationnel capable de cartographier la qualité de l’air sur l’ensemble du territoire tunisien. Pour éviter les problèmes survenus dans le passé, ce sont les mêmes serveurs paramétrés par les équipes d’Aria Technologies qui ont été envoyés à Tunis pour être simplement branchés dans les locaux de l’ANPE. Ceci afin de garantir l’opérationnalité du système TUNAIR. AtmoSud a géré avec ARIA technologies les phases d’installation des switch et switch FC (Fiber Channel), des câbles nécessaires ainsi que la mise à disposition des résultats sur le web server d’ARIA Technologies afin de vérifier l’opérationnalité du futur système tunisien. Le système est opérationnel depuis le mois d’Avril 2018.

AtmoSud a rédigé pour l’ANPE le cahier des charges pour la modélisation haute résolution sur Gabès. AtmoSud a proposé d’utiliser une modélisation lagrangienne de panache puisque l’ANPE possède le système PMSS d’ARIA technologies. AtmoSud a proposé d’intégrer à ce cahier des charges la révision du web serveur d’ARIA Technologies ainsi que la mise en place d’un système de consultation externalisé. Ceci afin de garantir l’opérationnalité de la consultation des résultats de prévision via internet. La consultation après la rédaction du cahier des charges a eu lieu. La commande a été passée et la prestation d’Aria Technologies réalisée. Le matériel a été livré et la formation effectuée auprès du personnel de l’ANPE (Tunisie).

En parallèle de la plateforme Tunisienne TUNAIR, AtmoSud a mis à jour le site internet d’Aires Méditerranée : www.aires-mediterranee.org. Ce site crée par AtmoSud en 2000 lors du projet ESCOMPTE avait pour objectif de décrire le fonctionnement de la chaîne de prévision de la qualité de l’air AIRES, développée par AtmoSud et de mettre à disposition de ses partenaires les sorties cartographiques de la chaîne.

Un nouvel onglet a été créé, dédié au projet GOUV’AIRNANCE à Gabès afin de rendre plus visible les actions de modélisation du projet. On peut notamment y trouver :

  • Page « Contexte » : cette section rappelle en quelques lignes le but et les actions mis en œuvre par les acteurs du projet. Pour en savoir plus sur les projets GOUV’AIRNANCE et GOUV’AIRNANCE à Gabès, des liens permettent de se rendre sur les « fiches projet » sur le site internet d’AtmoSud.
  • Pages « Prévisions Europe & Méditerranée occidentale »  et « Prévisions Sud PACA » : elle permet de visualiser les sorties brutes de la chaîne de prévision opérationnelle d’AtmoSud sur le domaine européen (intégrant la Tunisie) et sur le territoire SUD PACA. Un lien permet également d’accéder facilement à la plateforme TUNAIR.
  • Page « Prévisions Tunisie / plateforme TUNAIR » : elle présente en quelques lignes la plateforme TUNAIR. Un lien permet de consulter les prévisions de la qualité de l'air en Tunisie et notamment sur le Gouvernorat de Gabès. 
  • Page « Episodes de pollution de dust  » : toutes les cartographies issues de la chaîne AIRES pour les 4 épisodes de pollution sélectionnés par AtmoSud y sont disponibles pour les polluants principaux (PM10, PM2.5, NO2 et O3) et les poussières désertiques.
  • Page « Modélisations animées des poussières désertiques » : les vidéos de concentration des poussières désertiques sont consultables pour chaque épisode afin de bien visualiser le transport de DUST du Sahara vers l’Europe. 

La plateforme de modélisation AIRES Méditerranée est basée sur un ensemble d’outils et de méthodes permettant le calcul des émissions de polluants, leur transport et leur transformation chimique dans la région SUD PACA et le bassin méditerranéen. Cette plateforme est composée de deux moteurs de calcul :

  • WRF : un modèle météorologique méso-échelle. Il prévoit et simule l’ensemble des paramètres météorologiques nécessaires au calcul de la dynamique et chimie atmosphériques.
  • CHIMERE : un modèle de chimie-transport. Il prévoit et simule l’évolution spatiale des champs de concentration des polluants à partir des données fournies par le modèle WRF.

En complément, AtmoSud utilise depuis 2014 le modèle CAMx qui est un modèle de chimie-transport régional, équivalent à CHIMERE. L’intérêt de ce modèle est de pouvoir isoler la contribution des sources d’émission (module PSAT) et de pouvoir disposer d’une comparaison avec CHIMERE en mode prévision ou scénario. La version 5 de la plateforme AIRES (Airesv5) utilise chimere2017r4 et WRFv3.8. La chaîne de calcul donne une prévision des concentrations horaires ou journalières de nombreux polluants (NOx, O3, particules…) sur trois domaines imbriqués (EUR36, MEDI12 et LRPACA4) avec des mailles de 36km, 12km et 4km respectivement. AtmoSud a réalisé plusieurs actions :

  • Agrandissement du domaine EUR36
  • Choix de 4 épisodes de poussières sahariennes traversant la Méditerranée du Sud au Nord.
  • Comparaison des résultats « avant » et « après » la modification du domaine EUR36
  • Cartographie des DUST
  • Plateforme de visualisation des résultats

Le développement de ces plateformes est essentiel dans le cadre du projet pour valoriser l’aboutissement des actions menées. De plus, c’est un véritable outil permettant de rendre encore plus visible le projet et d’assurer ainsi sa continuité dans le temps et après le projet. Il a également pour vocation de soutenir de futures collaborations avec la Tunisie ou les pays du pourtour méditerranéen.

Polluant(s) concerné(s)
Ozone
Particules
Oxydes d'azote
Dioxyde de soufre
Monoxyde de carbone
Composés organiques volatils
Métaux toxiques particulaires
Hydrocarbures aromatiques polycycliques
Gaz à effet de serre
Thématiques
Projets européens
Zone(s) concernée(s)
PACA

En savoir plus, contactez :
M
Alexandre ARMENGAUD