Projet POC'AIR

Partager :
Avignon_Baladine
Etude
En cours
Du
1 juillet 2018
au
31 décembre 2018

Avignon
Pourquoi cette étude ?

En 2015, AtmoSud (alors Air PACA) avait créé le concept de « l’objet mobile communiquant » à Marseille avec le Pousse-Pousse Air, en partenariat avec Proxi Pousse.

En 2018, l’idée du programme POC’AIR (pour Proove Of Concept) est de réaliser un démonstrateur de sensibilisation à la qualité de l’air à Avignon et de travailler à son amélioration avec ses habitants. L’objectif de ce projet est double :

  • Sensibiliser les habitants et encourager la modification des comportements par l’affichage d’informations en temps réel et localisées de qualité de l’air,
  • Améliorer les connaissances pour mieux identifier les enjeux locaux sur le territoire de l’agglomération.

Baladine : dépacement doux

Baladine - capteur sur le toit

La baladine est une navette 100% électrique, accessible sur simple demande de la main, qui circule dans les rues du centre-ville d’Avignon six jours par semaine, du lundi au samedi. Elle permet aux riverains d’effectuer leurs déplacements quotidiens de manière propre et silencieuse.

 

Baladine équipée d’un capteur sur le toit

Baladine : affichage de la qualité de l'air

Le programme POC’AIR est l’une des sept actions inscrites dans le cadre plus large du projet de « ville respirable en cinq ans », décroché par le Grand Avignon en 2015.

Deux navettes sont équipées de micro-capteurs mesurant la qualité de l’air (NO2, PM10, PM2.5) tout au long de leur parcours à travers le centre-ville pendant 4 mois à partir de juillet 2018.  

Un affichage embarqué permet aux usagers de percevoir en temps réel la qualité de l’air sur la base de l’échelle de couleur utilisée pour la représentation de l’indice de qualité de l’air accompagné d’un emoji adapté à la situation. Pour cela, l’afficheur retranscrit la donnée traitée à partir des mesures des micro-capteurs et de l’indice quotidien d’ozone. En alternance avec cet affichage, l’écran fait la promotion de gestes simples à mettre en œuvre pour diminuer ses impacts sur la qualité de l’air (exemple : « je privilégie les modes doux »), et protéger sa santé (« je surélève mon bébé par rapport au niveau de la route »).

Cette information de type « nudge » (coup de pouce en anglais) vise à encourager les déplacements doux que sont les baladines mais aussi à faire prendre conscience d’un facteur environnemental difficilement tangible mais dont l’impact sur la santé est prouvé. Elle invite à agir à l’échelle individuelle pour améliorer la qualité de l’air.

Gains attendus et améliorations futures possibles

  • expérimentation de capteurs embarqués & connectés à un réseau bas débit
  • validation / correction du protocole expérimental : collecte, traitement & communication des données
  • définition d’usages à partir d’un dispositif élargi sur une flotte de véhicules plus importante
  • extension du réseau de capteurs sur un périmètre plus large
  • communication des données sur des supports publics : écrans connectés de lieux publics (mairies, infrastructures sportives…), événements de sensibilisation avec le jeune public
  • traitement de données à posteriori par AtmoSud pour une possible intégration dans les outils de modélisation de la qualité de l’air sur le territoire de l’agglomération d’Avignon

Cette expérimentation peut être rapprochée par ses objectifs communs de l’application breathe-up : information géo-localisée sur la qualité de l’air issue des modélisations d’AtmoSud avec des messages associés selon les profils des utilisateurs.

Le Grand Avignon testera prochainement avec un groupe d’ambassadeurs l’application et son utilisation pour faire passer des messages ciblés à différents types de population selon leurs profils.

Polluant(s) concerné(s)
Ozone
Particules
Oxydes d'azote
Thématiques
Transports routiers
Outils de surveillance et information
Etat des lieux qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
CA Grand Avignon
PACA
Vaucluse
Avignon
ZAS Avignon

En savoir plus, contactez :
M
Sylvain Mercier