Bilan de 3 ans de surveillance de la qualité de l’air autour de la rocade L2 à Marseille

Partager :
Rapport d'études
30 janvier 2020

Le contournement de Marseille par le biais d’une rocade autoroutière (L2) devrait permettre le délestage du trafic dans le centre-ville. Une réduction des niveaux de pollution en dioxyde d’azote et particules fines dans certains quartiers est attendue. La L2 étant en majorité recouverte, l’impact sur la qualité de l’air le long du tracé devrait être modéré mais l’exposition des populations sur les parties ouvertes (têtes de tunnels et trémie) est à étudier.  

RÉTROSPECTIVE SUR 3 ANS DE SURVEILLANCE DE LA L2 : juin 2016 à décembre 2018