Campagne de mesures de l'ammoniac dans la zone de Marseille Saint Menet

Partager :
Rapport d'études
06 février 2019

Le projet « POLluants d’Intérêt Sanitaire » (POLIS) est mis en œuvre par AtmoSud et vise à répondre à l’orientation stratégique du Plan Régional Santé Environnement (PRSE) en mesurant des composés non règlementés mais pouvant avoir un impact sur la santé des populations.
C’est dans ce cadre que l’ammoniac, composé gazeux irritant, a été mesuré de fin novembre à fin mai 2018 à la Penne-sur-Huveaune, une zone précédemment identifiée dans une campagne de mesure du projet POLIS comme présentant des concentrations plus élevées que dans le reste de la région.
La principale source émettrice d’ammoniac dans la zone d’étude est identifiée ; il s’agit de l’industrie chimique Arkéma. D’autres secteurs d’activités peuvent également contribuer aux niveaux de concentrations observés dans l’environnement, comme l’agriculture, …
Les concentrations d’ammoniac mesurées sur le site de la Penne sur Huveaune sous les vents d’Arkema - 8 µg/m3 en moyenne - sont supérieures aux concentrations habituellement relevées dans la région - jusqu’à 3 µg/m3 -. Elles restent inférieures, cependant, à celles d’autres territoires industriels de France ainsi qu’aux valeurs toxicologiques de références de l’ANSES (500 µg/m3).
Le seuil olfactif de l’ammoniac, de 350 µg/m3, a été dépassé à 2 reprises pendant la période de mesure. Ces dépassements existant peuvent être reliés aux gênes olfactives perçues et signalées par la population.