Evaluation de la qualité de l’air suite à des signalements de nuisances olfactives - Crèche Babilou à La Ciotat

Partager :
Rapport d'études
13 mai 2019

AtmoSud est intervenu suite à des signalements de nuisances olfactives observées par les occupants d’une crèche et d’un bâtiment de bureaux, situés dans une zone industrielle de la ville de La Ciotat. AtmoSud a réalisé une campagne de mesure des polluants potentiellement émis par l’industrie située en proximité immédiate, pendant cinq semaines courant novembre et décembre 2018.

Des concentrations en styrène significatives

Toutes les molécules cibles à l’exception du styrène se sont avérées inférieures aux limites de quantification et aux valeurs toxicologiques de référence correspondantes. Les concentrations en styrène (polluant suspecté d’être toxique pour la reproduction humaine, et potentiellement cancérogène pour l’homme) à l’extérieur de la crèche Babilou se sont avérées plus importantes que les autres campagnes de mesure de styrène d’AtmoSud de sites sous l’influence industrielle en raison de sa grande proximité avec des émetteurs potentiels de styrène.
La concentration quart-horaire maximale observée est de 863 µg/m3. La concentration horaire maximale observée est supérieure à 705,7 µg/m3 (12 décembre de 13h00 à 14h00) et la concentration moyenne maximale de la période d’ouverture de la crèche (7h à 19h), est supérieure à 189,5 µg/m3. Sur la période d’exposition potentielle des occupants de la crèche Babilou (jours ouvrés de 7h à 19h), la concentration moyenne est supérieure à 35 µg/m3.

Un milieu compatible avec les usages et des nuisances olfactives

Pour l’exposition chronique, sur la base de la concentration moyenne en styrène sur le temps d’exposition potentiel des occupants de la crèche Babilou (jours ouvrés de 7h à 19h) de 35 µg/m3, l’évaluation quantitative du risque sanitaire aboutit au calcul d’un quotient de danger de 0,016. Ceci signifie, selon la démarche intégrée pour l’évaluation de l’état des milieux et des risques sanitaires, que le milieu devrait être compatible avec les usages. Pour l’exposition aiguë, en prenant en compte la Valeur Toxicologique de Référence aiguë de 21 300 µg/m3 de l’ATSDR, le quotient de danger est de 0,004, ce qui correspond également à un milieu compatible avec les usages. Au regard des connaissances actuelles sur l’impact sanitaire du styrène et sur la base des données de la période de mesure de la campagne, l’impact devrait se limiter aux nuisances d’odeurs.

L’industriel SETMA probablement à l’origine des concentrations observées en styrène

Pour le point de mesure extérieur de la crèche Babilou, les concentrations en styrène au cours du temps montrent des fluctuations significatives pendant les périodes d’activité de l’Industriel SETMA (industriel fabricant de spas et de baignoires). Les concentrations les plus importantes sont systématiquement rencontrées dans l’après-midi des jours ouvrés. Les concentrations supérieures au fond urbain sont observées essentiellement par vents provenant du sud-est et vents faibles, ce qui confirme un apport de styrène depuis le sud-est, orientation vers laquelle est située l’usine SETMA.

Des améliorations de l’industriel SETMA déjà mises en place … mais encore à approfondir

Un certain nombre de modifications des points de rejets ont déjà été effectuées par l’industriel, notamment le déport du point de rejet des cabines de projections des baignoires, mais en raison du lien entre les concentrations en styrène et les activités de l’industriel, trois pistes d’amélioration pourraient être envisagées (sans aborder la faisabilité technique et financière) : 

  • Déport du point de rejet de la cabine de projection des spas ;
  • Changement des filtres des cabines de projection plus fréquent ;
  • Activités de production minimisée lors des journées avec des vents venant principalement du sud-est ou production en dehors des plages horaires d’occupation des bâtiments environnants.