Qualité de l'air intérieur du métro de Marseille - campagne 2019

Partager :
Rapport d'études
04 février 2021

En 2019, les niveaux de pollution dans les 2 gares surveillées, Saint-Charles et Blancarde, sont globalement identiques. Les niveaux de pollution sont homogènes dans le métro même si les stations sont différentes au niveau de leur structure et de leur ancienneté (La Blancarde, station récente du réseau, ouverte en 2010).

La valeur guide pour les particules PM10 est respectée en 2019 dans le métro marseillais mais ces valeurs sont en hausse par rapport à 2016, en lien probablement avec la hausse de fréquentation du métro et avec la vétusté du matériel.

Les résultats de mesure des métaux lourds 2019 sont du même ordre de grandeur que ceux observés en 2016, les niveaux de composés organiques volatils sont faibles et ne sont pas liés à l’activité du métro.

Les résultats de mesure des particules ultrafines dans les 2 gares montrent l’influence de la pollution extérieure sur la pollution dans le métro.

Vous pouvez retrouver l'intégralité du rapport d'étude en cliquant sur le PDF ci-dessous.