Synthèse des actions mises en place suite à l’incident du 08/03/2019 sur la plateforme de Martigues Lavéra - Bilan final

Partager :
Notes techniques ou réglementaires
18 avril 2019

Un incident technique (défaut d’alimentation électrique) a eu lieu sur la plateforme de Lavéra le 8 Mars 2019 aux alentours de 10 heures du matin, avec pour conséquence principale une évacuation des produits pétrochimiques présents dans les différentes installations vers les torches de secours afin d’éviter tout risque d’accident majeur.
Dans le cadre de sa mission Qualité de l’Air Post Accident (QAPA), AtmoSud a engagé des actions pour le suivi de cet incident par le prisme de son impact sur la qualité de l’air. L’intervention QAPA d’AtmoSud a été coordonnées par le Préfet, via la DREAL.
Les travaux engagés par AtmoSud, au travers de sa mission QAPA ont porté sur la qualification de l’impact de l’évènement sur la qualité de l’air au travers de :
-    La modélisation atmosphérique,
-    Les prélèvements et l’analyse de la matrice air,
-    Le recensement des signaux : pollution et signalements,
-    Le traitement, l’analyse et l’interprétation des données.
Un bilan établi par AtmoSud met en avant les résultats obtenus suite au déclenchement de la mission QAPA dans le cadre du dysfonctionnement observé sur Lavéra le 8 Mars 2019. Les résultats montrent :
•    Que les habitants de la zone d’étude, des quartiers Sud de Martigues jusqu’à la cote Bleue, ont bien été impacté par des nuisances (notamment olfactives), parfois accompagnées de symptômes du vendredi après-midi au dimanche.
•    Que la zone d’impact principale se trouve à proximité de l’installation, au niveau de point de mesure de Lavéra, où les niveaux en benzène (et dans une moindre mesure en toluène) sont généralement plus importants que ceux rencontrés dans des conditions météorologiques comparables. Ceci est particulièrement vrai sur les 3 premiers jours de la campagne où la concentration moyenne en benzène est de l’ordre de 17 µg/m3. En revanche, les niveaux moyens de ces polluants ont baissé entre la première et les deux campagnes suivantes
•    Qu’en terme de dépôts, il n’est pas observé d’impact spécifique sur le point de mesure de Lavéra en ce qui concerne les métaux et les HAP ; Seuls les niveaux de poussières totales sont plus importants que sur les autres points de mesures, sans pour autant être supérieurs aux valeurs généralement rencontrées, et liés à l’incident.

Le bilan montre également la cohérence entre les résultats de l’ensemble des travaux engagés par AtmoSud : modélisation, mesures et recensement des signalements.