Zone à Faibles Emissions mobilité (ZFEm) de Marseille

Partager :
Rapport d'études
29 mars 2022

La création d’une Zone à Faibles Émissions mobilité devrait constituer un levier efficace pour réduire les populations exposées aux polluants issus en majorité des transports routiers.

Sur Marseille, le trafic routier est générateur de 46 % des émissions d’oxydes d’azote (NOx), et respectivement de 31 % et 30 % des émissions de particules PM10 et PM2,5.

Une ZFEm vise à restreindre la circulation des véhicules les plus polluants (définis par les vignettes Crit’Air selon le type de véhicule), véhicules utilitaires légers et poids lourds à minima, dans un périmètre défini. Elle génère une accélération du renouvellement technologique du parc roulant de véhicules. 

Consulter le rapport complet en cliquant sur le document pdf ci-dessous