Partager :

Jeudi 04 février, AtmoSud a remis à l’Association de défense et de protection du littoral du golfe de Fos (ADPLGF) un microcapteur conçu par Aircarto.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet Sensorthèque financé par la Région Sud et dont l’objectif est d’initier, encourager et accompagner les initiatives locales de surveillance de la qualité de l’air.

Ce déploiement favorise l’engagement citoyen en donnant l’opportunité de s’impliquer en mesurant la qualité de l’air et en partageant les informations observées.

 

Un dispositif innovant et collaboratif de mesure de la qualité de l’air

Ce dispositif répond aux demandes des associations locales de défense de l'environnement et va enrichir les observations effectuées sur le territoire.

 

Quels sont les objectifs d’un tel déploiement ?

  • Accompagner le changement de comportements;
  • Favoriser l’engagement citoyen, développer les implications locales pour une meilleure prise en compte des enjeux de l’air;
  • Faire monter en compétence les citoyens et acteurs des territoires sur la compréhension des phénomènes de pollution;
  • Compléter l’information de qualité de l’air au niveau régional par la multiplicité des mesures et évaluer les possibilités d’intégration de ces mesures dans le dispositif de surveillance de référence;
  • Accompagner les partenaires privés volontaires dans le développement, la mise à disposition et la mise en œuvre de microcapteurs.

 

Ce premier équipement permet à l’association ADPLGF de mieux comprendre le fonctionnement d’un microcapteur avant d’entrer dans une expérimentation plus importante.

En effet, une vingtaine de microcapteurs va être distribuée à l’association d’ici la fin du premier trimestre 2021 dans le cadre du projet DIAMS pour enrichir les données sur la pollution déjà fournies par AtmoSud.

Cette expérimentation ambitionne d’impacter les comportements citoyens et politiques.