Partager :

Le département des Hautes-Alpes présente le potentiel radon (un gaz radioactif naturel) le plus important de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Son impact sanitaire est important, près de 20% des cas de cancer du poumon en France. Il faut donc s’en préoccuper, d’autant plus qu’avec des solutions simples de mesures et de gestion, il est relativement facile de réduire son exposition. C’est ce dernier point que nous aborderons en détail en lien avec toutes les autres problématiques d’air intérieur afin de réduire dans l’ensemble l’exposition aux polluants de l’air intérieur.

Mathieu Izard, Ingénieur expert en qualité de l’air intérieur au sein d’AtmoSud sera présent à la Conférence-Débat organisée par GAP SCIENCE ANIMATIONS 05 dans le cadre de son cycle de conférence 2018/2019.

Rendez -vous le 8 février 2018 à 18h30
au Foyer des jeunes travailleurs, 73 boulevard Pompidou à Gap

Entrée libre et gratuite

Envie de visitez une des stations de mesure ?

Rendez-vous à 17h devant la station de Gap.

Plus d'information : localisation et accès direct aux données de mesure de cette station

 

station gap commanderie

Station de surveillance de la qualité de l'air - Gap Commanderie (AtmoSud)

 

Quelques questions à Mathieu Izard, Ingénieur expert en qualité de l’air intérieur au sein d’AtmoSud :

Pourquoi s’intéresser à la qualité de l’air intérieur ?

La qualité de l’air intérieur est un enjeu sanitaire quel que soit l’emplacement d’un bâtiment en raison des sources internes en polluants de l’air (conception, matériaux, aménagements, équipements, activités…).

Par rapport à l’ensemble de la région Provence Alpes Côte d’Azur, y a-t-il des spécificités aux bâtiments des Hautes-Alpes ?

En raison des températures basses en hiver, l’étanchéité à l’air des bâtiments est globalement plus importante et le renouvellement d’air plus limité. De plus, l’utilisation du bois comme énergie de chauffage représente une part plus importante par habitant que dans les autres départements. Attention à l’entretien des systèmes de chauffage à combustion et leur impact sur la qualité de l’air.