Le froid se renforce, les particules fines dégradent la qualité de l’air

Visuel
chauffage-pollution-particules

Publié le 14 décembre 2022

Contenu

Particules fines et froid, quel rapport ?

Contenu

Depuis le début de la semaine, AtmoSud observe et prévoit des dégradations locales de la qualité de l’air en lien avec les particules fines PM2.5. Il s’agit des particules fines d’un diamètre inférieur à 2.5 millièmes de millimètre.

Ce lundi c’est l’Est de la Région qui a vu les niveaux fortement augmenter et ce mercredi 14 décembre c’est Gap et les vallées alpines dont les niveaux de particules fines PM2.5 vont se situer entre 25 et 30 µg/m3, en moyenne journalière.

Contenu

 

Qualité Air PACA 2022-12-12

 

Qualité Air PACA 2022-12-14

 

légende carte

 

Prévisions de la qualité de l'air modélisée par AtmoSud

Ces cartes permettent de connaître quotidiennement le niveau de pollution global (de bon à extrêmement mauvais) sur l’ensemble de la région. La valeur cartographiée correspond, en chaque point du territoire, à l’indice le plus pénalisant issu des concentrations quotidiennes de cinq polluants réglementés (NO₂, PM10, PM2.5, O₃ et SO₂).

Contenu
Contenu

Le froid a un double effet négatif :

Contenu
  • d’une part, il est à l’origine d’une augmentation de la pollution résidentielle : les températures baissent, la pollution liée au chauffage augmente (le chauffage au bois, en particulier, est un gros émetteur de particules fines)
Contenu
  • d’autre part avec le phénomène d’inversion thermique, la pollution produite se concentre dans les basses couches de l’atmosphère et les niveaux de pollution augmentent plus vite.

Comment agir ?

Contenu

Attention tout ne vient pas de la météo, cependant le chauffage allumé quotidiennement dans la plupart des foyers au vu des températures basses, vient se surajouter à la pollution quotidienne (sources industrielles et circulation routière notamment). Quand la pluie ne vient pas lessiver l'atmosphère, on observe des observations locales de la pollution.

Les bons gestes : Évitez, quand c’est possible, les déplacements automobiles. Concernant le chauffage respectez les recommandations fixées par le plan de sobriété énergétique. Dans le cas du chauffage au bois, privilégiez le bois sec, favorisez les foyers fermés aux foyers ouverts.

Contenu

Bon à savoir !

Les pluies "lavent" l'atmosphère et font tomber les polluants au sol, on appelle ce phénomène le lessivage. La pluie ne fait tout de même pas disparaître la pollution de l'air durablement, celle-ci réaugmente après les intempéries.

A savoir aussi que, lorsque l'air est trop chargé en polluants, les pluies peuvent devenir plus acides, par la dilution des polluants dans les gouttes d'eau. Heureusement, ce phénomène se fait de plus en plus rare en Europe grâce à la réduction des émissions des secteurs du transport maritime, du transport routier et de l'industrie.

C’est une inversion des températures. En temps normal, la température de l’air diminue avec l’altitude, nous avons, évidemment, beaucoup plus froid au sommet du Mont Blanc, que les pieds dans l’eau. Or, l'air chaud est plus léger que l'air froid, et on observe un mouvement de l'air vers le haut.

Quand une inversion thermique se produit, la température en altitude est supérieure à celle du sol. L'air ne monte plus car il est plus lourd en bas. Les polluants se trouvent alors piégés sous un couvercle d’air chaud et s’accumulent, formant ainsi un nuage de pollution.

Texte

Pour en savoir plus sur le chauffage au bois cliquez ici !

Contenus
Citoyens
Visuel
Eco citoyens

Citoyens

AtmoSud sensibilise et informe les citoyens pour adopter les bons gestes au quotidien.

bouton d'actions