Alpes-Maritimes : les actions

Partager :

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’AIR DANS LES ALPES-MARITIMES

Pour améliorer durablement la qualité de l’air, différentes mesures sont mises en oeuvre à l’échelle du
département :



Terre

UN PLAN DE PROTECTION
DE L’ATMOSPHÈRE

 

Depuis 2007 et dans une démarche participative, le préfet des Alpes-Maritimes réalise des plans d’actions renouvelés tous les 5 ans dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’air. Le PPA 06 - horizon 2025 se décline en différentes actions dans tous les secteurs émetteurs de polluants atmosphériques. Il prend en compte les démarches de planification et les programmes d’actions engagés par les collectivités ainsi que des actions portées par les acteurs locaux.

 

 

Usine

DES ACTIONS SUR
LES ACTIVITÉS INDUSTRIELLES

 

Bien que relativement peu présent dans le département, des dispositions sont prises par les industriels dans le cadre de prescriptions qui leur sont imposées par le Préfet au titre de la réglementation ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

 

 

Circulation

DES ACTIONS POUR LIMITER
LES TRANSPORTS ROUTIERS

 

Pour réduire l’impact des transports sur la qualité de l’air, La Métropole Nice Côte d’Azur met en place des actions concrètes comme la création des lignes de tramway, l’électrification des flottes de bus, le développement de pistes cyclables, la végétalisation de plusieurs voies de circulations, etc. Elle continue sa réflexion et la planification d’autres actions pour aller plus loin avec le plan climat (PCAET 2019-2025) pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, la mise en place d’une ZFE-m (Zone à Faible émission mobilité) pour améliorer la qualité de l’air dans l’hypercentre de Nice où se trouve les populations les plus exposées au dépassement de valeur règlementaires pour le dioxyde d’azote.

 

 

Avion-Bateau

LES ACTIVITÉS AÉROPORTUAIRES
ET MARITIMES

 

Les transports aériens et maritimes sont des problématiques locales dont les émissions et les nuisances impactent les riverains immédiats. AtmoSud suit l’évolution de la qualité de l’air sur les aéroports du département en partenariat avec la SAACA, avec notamment des mesures de particules ultrafines en nombre sur l’aéroport de Nice en 2020 qui ont été ajoutées au dispositif de mesure déjà en place depuis 2005. En partenariat avec la CCI et la Métropole NCA, AtmoSud suit la qualité de l’air sur le port de Nice et a réalisé une étude en 2019 pour évaluer l’impact de l’activité maritime sur les riverains.