Dispositif de surveillance et campagnes de mesure dans le Vaucluse

la_cove_carpentras_tete_prelevement
Partager :

Un dispositif de surveillance 24h/24, 7j/7 pour informer, prévoir et agir

AtmoSud possède un dispositif interrégional de surveillance continue de l’air (24h/24, 7j/7).

Dans le Vaucluse, en 2018, un réseau fixe composé de 9 analyseurs répartis sur 5 stations, permet de mesurer le niveau en particules fines (PM10, PM2,5), en ozone (O3) et en oxydes d’azote (NOx). Des campagnes temporaires, notamment pour la mesure des pesticides, viennent également compléter les connaissances.

> Consulter la carte des stations de surveillance.

> Consulter les données statistiques 2017 par polluant.

> Connaitre les niveaux et les évolutions d’émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre à l’échelle des territoires (Région, Département, Communautés d'agglomérations, Communautés de communes, Communes) : CIGALE

Pesticides : des mesures à Cavaillon, Avignon, et Carpentras

Carpentra_vignes_pesticides

Dans le Vaucluse, l’utilisation des pesticides est un enjeu pour la qualité de l’air du département.

Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE), les pesticides se retrouvent dans l’eau, le sol, les fruits et légumes. Mais ils sont également présents dans l’air.

AtmoSud, en partenariat avec le Laboratoire de Chimie de l’Environnement (Aix-Marseille Université) a proposé en 2011 la mise en œuvre d’un Observatoire Régional des Pesticides dans l’atmosphère (ORP PACA). Soutenu par la Région Sud, la DRAAF et l’ARS, cet observatoire s’est concrétisé en 2012 par la mise en place de sept sites régionaux de mesures couvrant quatre départements, dont deux dans le Vaucluse : Avignon et Cavaillon (au hameau Les Vignères, de typologie arboricole). Au total, 59 molécules d’intérêt ont été recherchées entre 2012 et 2017. Les résultats ont montré que les pesticides sont retrouvés en milieu rural, mais aussi en milieu urbain et industriel.

Les pesticides sont présents toute l’année dans l’air, mais l’été et le printemps sont les saisons les plus chargées, surtout lors des périodes d’épandage. Avignon et Cavaillon, avec 35 molécules détectées en 2017, constituent les deux sites régionaux montrant les plus forts cumuls de concentrations. Les concentrations de lindane les plus élevées sont observées à Avignon. Néanmoins, le cumul des concentrations a diminué de 90 % en moyenne sur l’ensemble des molécules recherchées sur ces deux sites.

AtmoSud a également participé entre juin 2018 et juin 2019 à la première campagne nationale de mesure des résidus de pesticides dans l’air, en collaboration avec l’ANSES, l’Ineris et le réseau des AASQA fédéré par ATMO France. Cette surveillance doit permettre in fine, d’évaluer l’exposition chronique de la population sur le territoire national et définir une stratégie de surveillance des pesticides dans l’air. Sur le territoire vauclusien, un site a été ajouté aux sites d’Avignon et de Cavaillon préalablement identifiés dans le cadre de l’observatoire régional des pesticides : Carpentras, site de production maraichère. Les résultats de cette campagne seront disponibles en 2020.

> Consulter le communiqué de presse de la campagne nationale exploratoire de mesure des résidus de pesticides dans l'air (juin 2018)

 

Evaluation de la qualité de l’air dans les communes rurales traversées par un axe routier important

Les communes de Saint-Saturnin-Lès-Avignon ou de Châteauneuf-du-Pape se situent au carrefour de grands axes de circulation qui relient le sud au nord du département et l’ouest à l’est et ont la particularité d’être traversées par une départementale fréquentée notamment par les poids lourds.

Afin de mesurer l’impact de cette circulation sur la qualité de l’air de ces communes, AtmoSud a mis en place des campagnes de mesures d’un an des polluants règlementés, traceurs de la pollution liée au trafic (dioxyde d’azote –NO2 - et particules fines – PM10 en particulier) pour évaluer l’impact de ce trafic sur les riverains.

Les résultats montrent que, bien que les normes réglementaires soient respectées pour l’ensemble des polluants investigués, les communes de Saint-Saturnin-Lès-Avignon et Châteauneuf-du-Pape sont concernées par des niveaux de polluants parfois équivalents à ceux rencontrés à proximité des axes de circulation de l’agglomération d’Avignon ou dans des centres urbains denses comme Marseille.

C’est une situation assez particulière qui n’est pas attendue dans des communes périurbaines de cette taille. Le trafic de véhicules particuliers associé à celui des poids lourds et au chauffage urbain non performant sont différentes sources qui peuvent contribuer à dégrader la qualité de l’air de la commune. La solution du contournement routier est une solution à envisager, en parallèle de la réduction du trafic et de l’amélioration des chauffages individuels, pour améliorer la qualité de l’air des centres-villes de ces communes périurbaines.

> Consulter le rapport d’étude de la campagne de surveillance de Saint-Saturnin-Lès-Avignon (mars 2015-juin 2016)

Surveillance des nuisances dans le département du Vaucluse

Les nuisances olfactives suscitent dans certaines zones de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur de nombreuses plaintes de la part des populations. C'est pourquoi un dispositif de surveillance des odeurs a été mis en place sur cette région. Ce dispositif, piloté par AtmoSud, organise dans l’ensemble de la région des campagnes d’observations avec des bénévoles et recense les plaintes des riverains liées aux nuisances olfactives. Les riverains des communes de Saint-Saturnin-lès-Avignon, Jonquerettes, Vedène, Le Thor et Entraigues-sur-la-Sorgue sont gênés par les odeurs émises par le centre d’enfouissement technique (CET) d’Entraigues-sur-la-Sorgue. Une campagne densifiée d’observations olfactives a été menée dans ces 5communes en concertation avec l’Etat (DREAL), les collectivités et l’exploitant du CET. Des améliorations sont notées depuis plusieurs années même si ponctuellement, il peut y avoir une recrudescence de plaintes.

AtmoSud est attentive à l’ensemble des nuisances relevées par les citoyens. D’autres nuisances olfactives ont aussi été enregistrées à Orange et doivent être analysées avec les acteurs locaux.

> Consulter le bilan de la campagne 2011-2012, menée à Entraigues-su-la-Sorgue dans le cadre de la surveillance des odeurs

En savoir + :