Qualité de l'air et tendance dans le Vaucluse

ISA_Vaucluse_Teaser
Partager :

La population est-elle exposée à la pollution dans le Vaucluse ?

En 2018, plus d’un millier de personnes restent exposées au dépassement des valeurs limites pour les polluants réglementés (dioxyde d’azote et particules fines) dans le Vaucluse. Il s'agit d'une pollution de fond, notamment dans l’agglomération d’Avignon et près des grands axes de circulation.

Pour le dioxyde d’azote

Même si les niveaux de dioxyde d’azote ont baissé de 30 à 40 % en situation urbaine et  de10 à 20 % en proximité du trafic routier depuis 2004 dans le Vaucluse, encore plus d’un millier de personnes restent exposées au dépassement de la valeur limite pour ce polluant réglementé (près de 4 000 en 2010).

pop_exposee.png

 

Evolution de la population exposée au dépassement de la valeur limite annuelle en dioxyde d’azote en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

67 % des NOx sont émis par les transports, c'est le principal secteur émetteur de NOx dans le département.

 

carte_no2.png

                                                                  Niveaux de dioxyde d’azote dans le Vaucluse en 2018

Pour les particules fines

Dans le département du Vaucluse, les niveaux en particules fines (PM10) respectent les valeurs limites européennes depuis 2013.

Toutefois, ces niveaux restent supérieurs aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) principalement dans l’ouest du département. Près de 60 000 personnes résident dans une zone où le seuil OMS est dépassé pour les PM10 (11% du département, contre 99% en 2010). En ce qui concerne les particules fines d'un diamètre inférieur à 2,5µm (PM2.5), plus impactantes pour la santé, le nombre d'habitants exposé est d'environ 390 000 habitants (70% du département).

Des actions restent donc à mener sur les principaux secteurs émetteurs : chauffage résidentiel et trafic routier pour passer sous ce seuil sur l’ensemble du département.

vaucluse_pm10_2018_190411_light.jpg

                                                                 Niveaux de particules fines PM10 dans le Vaucluse en 2018

Pour l'ozone

Pour ce polluant, issu de réactions photochimiques entre les polluants sous l’effet du rayonnement solaire, on estime la totalité des habitants du Vaucluse vivent dans une zone en dépassement de ce seuil (pas de tendance spécifique pour ce polluant, les variations dépendent de la météorologie estivale).

Parmi les précurseurs de l’ozone on retrouve les polluants d’origine industrielle et automobile mais aussi certains composés issus de la végétation.

A SAVOIR : Comprendre les normes européennes et sanitaires

La directive « Clean Air For Europe » - 2008 dicte les normes réglementaires européennes à respecter pour les polluants réglementés.

 

dioxyde d’azote (NO2)

particules fines PM10

particules fines PM2.5

ozone (O3)

normes

valeur limite

valeur limite

valeur limite

valeur cible

année application

2010

2005

2015

2010

valeurs réglementaires

40 µg/m3 en moyenne annuelle

50 µg/m3/j à ne pas dépasser plus de 35 jours par an

et 40 µg/m3/an

25 µg/m3/an

120 µg/m3/8h à ne pas dépasser plus de 25 jours par an, en moyenne sur 3 ans

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande des niveaux d'exposition au-dessous desquels il n'a pas été observé d'effets nuisibles sur la santé humaine ou sur la végétation. Les lignes directrices de l’OMS fixent la valeur annuelle en particules fines PM10 à 20 µg/m3 et en particules fines PM2.5 à 10 µg/m3

Les zones à enjeux sur le territoire

Carte de l’indicateur combiné 2018 des concentrations des 3 polluants (NO2, PM10, O3) :

vaucluse_isa_2018_190411_light.jpg

Les zones prioritaires d’action se situent principalement autour des axes à fort trafic : autoroute A7, pénétrantes dans Avignon, rocade, boulevard autour des remparts, D942 entre Avignon et Carpentras. Mais aussi dans les centres urbains denses d’Avignon et de Carpentras.

Les actions, à mettre en œuvre qui peuvent avoir un impact sur la réduction des émissions devraient être renforcées sur ces zones.

Pour la question des pesticides, celle-ci se pose en zone rurale où le secteur agricole est le plus émetteur mais aussi en zone urbaine où les produits phytosanitaires sont encore utilisés par des particuliers.

Quels sont les principaux secteurs émetteurs de polluants ?

Les transports routiers et le secteur résidentiel/tertiaire sont les deux principaux secteurs d’émissions des polluants réglementés qui restent préoccupants sur le territoire :

  • 67 % des NOx émis par les transports

  • 30 et 38% respectivement de PM10 et de PM2,5 émis par les chauffages domestiques (bois notamment).

Le secteur industriel contribue pour 16% aux émissions de particules fines.

secteurs.jpg

Répartition des émissions de polluants par type d’activité dans le Vaucluse (Source : inventaire AtmoSud 2016, version 2018)

Concentrations des polluants réglementés en baisse

moy_annuelle_no2.png

Malgré la hausse du trafic  et du parc de véhicules particuliers, les concentrations de dioxyde d’azote baissent sur la région (-10 %) et sur Avignon (-10%) ces dernières années en lien avec l’amélioration du parc automobile.

En ce qui concerne les particules fines, les niveaux sont aussi en baisse ces dernières années, mais cette tendance ralenti depuis 2013.

moy_annuelle_pm10.png

Plus aucun site de mesures permanentes ne dépasse les valeurs limites réglementaires, mais des zones restent exposées dans l’agglomération d’Avignon près des grands axes de circulation (0,5% de la population concernée).

Des mesures temporaires sur ces zones le confirment et permettent de consolider les modélisations qui servent de base au calcul des personnes résidentes exposées aux polluants.

 

 

 

Les épisodes de pollution dans le Vaucluse

Il ne se dégage pas de tendance claire en ce qui concerne le nombre d'épisodes de pollutions dans le Vaucluse, que ce soit aussi bien pour les particules fines que pour l'ozone.

episodes.png

Historique depuis 2014 en ozone et 2015 en PM10[1]

 

[1] La méthode d’évaluation des épisodes de pollution en PM10 est différente entre 2014 et 2015 et ne permet pas la comparaison des épisodes sur ces deux années.