Sensorthèque

Partager :
Microcapteurs de mesure de la qualité de l'air - Sensorthèque
Etude
En cours
Partenaire(s) :
Du
1 septembre 2020
au
31 mars 2022
Pourquoi cette étude ?

Avec l’essor des microcapteurs, il existe désormais de multiples façons de réaliser des mesures qualitatives des polluants de l’air. Cela diversifie les possibilités de mise en évidence de phénomènes de pollution intérieure ou extérieure mais nécessite un accompagnement au changement.

La sensorthèque vise à initier, encourager et accompagner les initiatives locales de surveillance de la qualité de l’air. Il permet notamment de fournir aux citoyens, aux associations, aux représentants de la société civile des moyens de mesures légers, dits microcapteurs, associé à un accompagnement d’AtmoSud permettant d’évaluer la qualité de l’air, de manière autonome mais concertée.

Que peut-on en retenir ?

La première étape du projet Sensorthèque (2018-2019) s'est orientée autour de plusieurs dispositifs de mesure que les publics cibles sont en capacité de les prendre en main : 

  • Des kits d’autodiagnostic pour réaliser des mesures intérieures et extérieures des polluants de l’air ciblés par la réglementation de surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public

  • Des capteurs citoyens, permettant la mise en évidence de l’exposition de l’utilisateur à certains polluants dans les différents environnements dans lesquels il le transporte : Picture première génération

  • Des microcapteurs fixes intérieurs permettant le monitoring de polluants de l’air intérieurs (CO2, Particules fines) : Nexelex Insafe Carbone et PM

  • Des capteurs pédagogiques de mesure et d’affichage de la qualité de l’air intérieur et extérieur pour sensibiliser à l’importance du changement des comportements : Module Air

20 campagnes de mesures par autodiagnostic

L'ojectif de cet axe était de rendre les communes autonomes dans la réalisation de mesures d'air intérieur dans le contexte de la réglementation de surveillance de la qualité de l'air. Au total, 20 écoles de 17 communes de la région ont bénéficié d'un kit de mesure par autodiagnostic, d'une formation à son utilisation et d'un rapport présentant l'ensemble des résultats et leur interprétation.

Les rapports sont disponibles ici : 

Rapports d'autodiagnostic - mesures de la qualité de l'air intérieur

Rapports d'autodiagnostic - mesures de la qualité de l'air intérieur Grand Avignon

Les premières expérimentations des capteurs citoyens

AtmoSud a monté un partenariat avec la société Ecologic Sense afin d’expérimenter ce nouveau type de mesures par le test de prototypes permettant de mesurer les particules fines PM10, PM2,5 et PM1 : les capteurs Picture.
Il s’agit d’un capteur mobile sur batterie, communiquant en bluetooth avec un smartphone, qui permet la visualisation et l’enregistrement des données, en local et à distance, via une application dédiée. 

AtmoSud a mis à disposition à l’association CAN (Comité Anti-Nuisances) 5 capteurs Picture pendant 3 mois afin qu’ils puissent les expérimenter : 

  • Sur le plan de la fiabilité pour identifier d’autres problèmes à faire remonter à la société Ecologic Sense
  • Sur les situations de phénomènes de pollution qu’ils permettent de mettre en évidence

 

De nouveaux capteurs intérieurs régionnaux

Les microcapteurs fixes intérieurs communiquant par ondes radio Sigfox permettent un monitoring de polluants de l’air intérieur. Afin d’expérimenter des prototypes de microcapteurs communiquant avec ce nouveau type communication innovante, AtmoSud a mis en place un partenariat avec la société Nexelex qui produit le microcapteur et la société Ecologic Sense qui fournit l’un des sensors utilisés.

Deux types de microcapteurs prototypes sont produits par la société NEXELEC :

  • INSAFE CO2 : Capteur de mesure de dioxyde de carbone
  • INSAFE PM : Capteur de mesure particules fines PM10, PM2,5 et PM1

 

Les premiers Module Air mini

Module Air est un dispositif de mesure et d’affichage de la qualité de l’air intérieur et extérieur. Il est développé par AtmoSud pour travailler la façon de présenter des données de mesure ou de prévision de la qualité de l’air de la manière la plus intuitive possible, dans l’objectif de sensibiliser au mieux aux enjeux de l’air et au changement des comportements. Le projet Sensorthèque a permis de rendre possible son développement.

Il a été nommé « Module Air » puisqu’il a vocation à avoir un ensemble de fonctionnalités modulaire en fonction des besoins.

 

 

Zone(s) concernée(s)
Alpes-De-Haute-Provence
Alpes-Maritimes
Bouches-du-Rhône
Hautes-Alpes
Var
Vaucluse

En savoir plus, contactez :
M
Izard