Surveillance de la qualité de l’air de l’agglomération marseillaise en regard de la L2

Partager :
vue de la rocade L2
Etude
En cours
Du
1 mai 2016
au
1 janvier 2021

Rocade L2
Pourquoi cette étude ?

 

Le projet de rocade L2, reliant l’A7 à l’A50, constitue un ouvrage majeur structurant pour le trafic routier et la mobilité au niveau de l’agglomération marseillaise.

L’objectif de cette autoroute urbaine -  environ 120 000 véhicules/j attendus -, enterrée pour partie sur son tracé, doit permettre de délester le centre-ville, et d’aménager les espaces libérés par les voieries sur les quartiers.

Cet aménagement requiert un suivi en terme de qualité de l’air, car les reports de trafic inhérents à cet ouvrage sont de nature à modifier de façon importante les émissions polluantes et la configuration de la qualité de l’air sur la ville.

Le programme de surveillance de la L2 a été définit de façon collégiale avec l'ensemble des acteurs du projet et les membres du conseil d'administration d'AtmoSud.

Aussi, AtmoSud réalise le suivi de ces aménagements avec :

  • Avant et après la mise en service de la L2 (2016-2019), des stations de mesures positionnées autour de l’axe et en ville (en complément du réseau de mesure déjà existant)

  • La documentation d’un « état 1 » (2019) avec la mise en œuvre d’une vaste campagne de mesure à l’échelle de l’agglomération.

Ces diagnostics et suivis permettent d'accompagner les décideurs dans leurs prescriptions vis-à-vis de la L2 et permettre de caractériser l’exposition des populations riveraines et de l’agglomération.

 

Le point sur la surveillance en début d'année 2021 :

La L2 est ouverte dans son intégralité depuis le 23 octobre 2018. Le suivi de l'effet des reports de trafic liés à cette infrastructure, et à l'échelle de Marseille, a été réalisé à l'aide de mesures, de campagnes de mesures et de modélisations spécifiques depuis quelques années (campagnes et stations temporaires mises en place listées ci-après).

Pour consulter les données des campagnes toujours en cours dont celles de « L2 Kaddouz » , de « Jean Moulin », ou de « L2/A7 » rendez-vous dans la rubrique « stations de mesures et données ».

 

3_stations_l2.jpg

 

 

Précisions quant à la temporalité à venir de la surveillance de la L2 :

- Le projet Borée concernant le secteur L2-Kaddouz, et la surveillance de cette section autoroutière par la station, se poursuivent en ce début d'année 2021.

- La station Jean Moulin poursuit ses mesures, en relation notament avec la requalification du Jarret non achevé tout à fait, notamment sur sa partie nord.

- La station L2/A7 devraient être arrêtée courant mars. Les analyses de ses mesures sont diponibles dans le rapport d'étude L2 Etat 1, ainsi que dans les journaux d'observation du confinement  sur les stations de Marseille, publiés par AtmoSud.

A moyen terme, la surveillance de la L2 sera pleinement intégrée dans l'observatoire de la qualité de l'air sur l'agglomération Marseillaise et la métropole, avec les méthodes d'évaluations ad-hoc : modélisations, prévisions, mesures, prise en compte de l'ensemble des données d'entrées pour l'analyse (trafics, météo, inventaires...)

 

Résultats de la campagne "L2 Etat 1" et de l'évolution de la qualité de l'air 2011-2019 sur Marseille

  • publiés en août 2020. Rapport d'étude :

Etat de la qualité de l’air à l’échelle de la ville de Marseille après mise en service de la L2 (A507) - Juillet 2020

 

En cours : le projet Borée

D'autres points de surveillance au niveau du tunnel de Montolivet : Depuis février 2019, des microcapteurs sont installés dans le tunnel Montolivet Sud de la L2. Pour réduire la pollution de l’air aux sorties des tunnels et ainsi limiter l’exposition des riverains, AtmoSud et le CETU (Centre d’Etudes des Tunnels) testent un dispositif innovant basé sur l’activation de la ventilation conditionnée par les niveaux mesurés par les microcapteurs. Ces derniers ont enregistré les données sur le terrain pour une phase d’observation, avant de passer, à la phase test de déclenchement de la ventilation en 2020. Les résultats sont en cours d'analyse.

 

 

Focus sur les points de suivi de la qualité de l'air pendant la mise en service de la L2

 

Cartographie NO2 2015

Une station de mesure dédiée à la surveillance de l'axe s'est déplacée de site en site afin d'être au plus près des évolutions liées à la mise en service progressive de la L2 et d'apporter ainsi une évaluation de son impact au niveau de situations d'intérêt (établissements scolaires, têtes de tunnel, populations riveraines exposées, ...).

La "campagne Fourragère" a été la première en  mai 2016. Ensuite, les secteurs suivants ont été investigués : "Kaddouz", "Benausse/Merlan", "Le Canet Sainte Marthe", et "L2/A7".

En parallèle, une seconde station, "sentinelle des évolutions de la qualité de l'air en centre-ville", est aussi implantée depuis début juin 2016 le long du boulevard Jean Moulin ; celui-ci devrait être délesté d’une partie de son trafic suite à l’ouverture de la rocade L2.

 

Campagne "Kaddouz", depuis juin 2017

Surveillance qualité de l'air station L2 Kaddouz

Après 9 mois de surveillance au niveau de la Fourragère, la cabine de mesure a été déplacée sur le site de la SEM (Société des eaux de Marseille), en bas du boulevard Kaddouz. Ce site est au sud de la tranchée couverte Montolivet, à proximité de la tête de tunnel.

Les polluants surveillés sont les oxydes d’azote et les particules PM10 et PM2.5, ainsi que le black carbon qui permet de distinguer la part de particules issues du trafic de celle provenant de la combustion de bois.

Les mesures enregistrées en continu par ce moyen mobile sont mises en ligne avec l'ensemble des résultats des stations de mesure. Les données (horaires et journalières) sont également présentes dans le fichier excel, attaché à cette page dans les "documents externes", et mis à jour régulièrement.

 

La station Kaddouz est implantée au niveau de la sortie sud du tunnel de Saint Barnabé, et sert au projet Borée : cette expérimentation, au niveau des têtes de tunnel, vise à mettre en œuvre un système de déclenchement conditionnel des ventilateurs déjà présents dans le tunnel et à évaluer son impact sur la qualité de l’air aux têtes de tunnel, et dans les espaces publics adjacents aux riverains les plus proches.

Pour réaliser cette étude, une dizaine de micro-capteurs ont également été installés à proximité des têtes de tunnel. La station de surveillance Kaddouz, installée sur le boulevard du même nom, permet le calage de ces micro-capteurs.

 

 

Campagne "Fourragère" - mai 2016 à juin 2017

Cabine à la Fourragère

La première campagne de mesure mise en place l'a été dans le secteur de la Fourragère, à proximité d'une tête de tunnel, préalablement à la mise en service de la rocade qui est intervenu le 29 novembre 2016.

Les mesures conduites ont permis de faire un avant/après de la qualité de l’air dans cette zone.

Se rapporter à la note technique : " Mesures de la qualité de l'air dans le cadre de la mise en service de la L2 - résultats du 1er septembre 2016 au 28 février 2017 "

Les données de mesures de la campagne Fourragère sont présentes sous forme de fichier excel dans la rubrique "documents externes" de cette page.

Campagne "Benausse" - septembre 2018 à mars 2019

Du 14 septembre 2018 au 5 mars 2019, une station de mesure a été installée dans le quartier du Merlan à la Benausse. Située en proximité immédiate de la trémie de la L2 au Merlan, elle a mesuré les niveaux d’oxydes d’azote (NOx), de particules fines (PM10), et de carbone suie (black carbon).

Station L2/A7 - Depuis juillet 2019

Après l’observation de la qualité de l’air sur le Merlan, la station de surveillance s'est déplacée face au secteur Castor de Servières, à la jonction de l’autoroute A7 et de la L2. Elle a été installée en juillet dans l’enceinte de l’école primaire longeant l’allée de la Maurelette.

cabine-l2a7.jpg

Campagne "état 1" réalisée en 2019

Cet état 1 fait suite à l’état 0 réalisé en 2011. Il consiste en environ 150 sites de mesures répartis sur la ville de Marseille, notamment autour de la L2 et des autres axes routiers structurants. Ces sites seront équipés de tubes passifs mesurant la concentration moyenne de NO2, 1 mois en été et 1 mois en hiver. Une vingtaine de ces sites seront aussi équipés de tubes mesurant la concentration en benzène. Le plan d’échantillonnage a été réalisé en concertation avec les acteurs de la ville de Marseille (CIQs, Marseille Rénovation Urbaine, la Métropole Aix-Marseille-Provence, …).

localisationsitesl2.jpg

Localisation des sites échantillonnés

 

Campagne dans le quartier du Canet au niveau de la tête de tunnel de Sainte Marthe - Septembre / Octobre 2019

Dans le cadre de la surveillance de la qualité de l’air aux abords de la L2, AtmoSud a réalisé une campagne de mesures spécifique : 1 mois de mesures des oxydes d’azote, de mi-Septembre à mi-Octobre 2019, autour de la tête de tunnel de Sainte Marthe. Il s’agit du premier tunnel rencontré sur la L2 dans le sens A7 → A50, au niveau des Arnavaux. Ces mesures ont été réalisées à l’aide de micro-capteurs qui, bien que n’étant pas des appareils de référence pour la surveillance de la qualité de l’air, proposent de bons résultats.

Microcapteur - Quartier Le Canet à Marseille
echantillonnagel2canet.jpg

 

 

Micro-capteur en tête de tunnel Ouest Sainte Marthe

 

 

 

 

 

 

Echantillonnage Canet Sainte Marthe

 

 

 

 

 

 

 

Point d'attention concernant les données :

Les données des campagnes Fourragère et Kaddouz sont disponibles en fichiers attachés à cette page.

Les données de mesures sont également consultables, pour la campagne en cours (Kaddouz) sur le site d'AtmoSud dans la partie stations de mesures et données.

Pour chacune des campagnes, "Fourragère" et "Kaddouz", 1 analyseur a mesuré les particules soit en PM2.5 soit en PM10, alternativement, tous les mois et demi environ. Les deux mesures ne sont donc pas présentes simultanément dans les fichiers, mais se suivent temporellement. En raison de cette alternance, également, les données mensuelles en PM2.5 ou en PM10 ne sont pas toujours calculables car elles nécéssitent la couverture en mesure de 85 % du temps sur le mois au moins.

Depuis le 24/11/2017, l'alternance a pris fin. L'analyseur de particules enregistre en continu les données PM10.

Que peut-on en retenir ?

Rapports d’études réalisés autour de la L2 :

  • Etat initial de la qualité de l’air autour de la Rocade L2 à Marseille en 2011.
  • Qualité de l’air au droit du collège Germaine Tillon (ex - Campagne Alleman) dans le secteur de la Fourragère en 2009.
  • Surveillance de la qualité de l’air sur le Bd Allende, au niveau du quartier de la Busserine à Marseille, en 2008.
  • Etude de la qualité de l'air sur le tracé est de la L2 avant la mise en place de l'ouvrage, en 2002.
  • Etude de la qualité de l'air sur le tracé nord de la L2 avant la mise en place de l'ouvrage, en 2001.
Polluant(s) concerné(s)
Particules
Oxydes d'azote
Thématiques
Aménagement du territoire et plans actions
Transports routiers
Etat des lieux qualité de l’air
Zone(s) concernée(s)
PACA
Bouches-du-Rhône
Métropole d'Aix-Marseille-Provence (Marseille)

En savoir plus, contactez :
Mme
Patricia LOZANO