Bouches-du-Rhône : les actions

Partager :

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L’AIR DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Pour améliorer durablement la qualité de l’air, différentes mesures sont mises en oeuvre à l’échelle du
département :



Terre

AGIR SUR L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE,
L'URBANISATION ET L'HABITAT

 

Prendre en compte les enjeux  air, climat et énergie dans les politiques via les SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), les PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) et le PPA (Plan de Protection de l’Atmosphère, mis en place par le Préfet des Bouches-du-Rhône, composé d’actions réglementaires adaptées au contexte local afin d’améliorer la qualité de l’air pour contenir la pollution en deçà des seuils réglementaires). AtmoSud accompagne de son expertise le Plan Climat Energie Métropolitain et réalise les parties diagnostic et évaluation de la qualité de l’air. AtmoSud dialogue avec les collectivités et établissements public afin d’inclure les enjeux air aux opérations d’aménagement et de construction (Euromed Marseille, Quartier d’Encagnane à Aix...)

 

 

Usine

DES ACTIONS SUR
LES ACTIVITÉS INDUSTRIELLES

 

Poursuivre les avancées technologiques pour limiter l’impact environnemental "air" tout en développant l’activité économique, et pousser la connaissance en termes d’impact des activités : AtmoSud surveille, réalise des campagnes de mesures, s’attache aux polluants non règlementés d’intérêt sanitaires, issus de ce secteur industriel : COV, PUF, BC...

 

 

Circulation

DES ACTIONS POUR LIMITER
LES TRANSPORTS ROUTIERS

 

Mise en place d’un métropolitain (PDU à l’échelle de la Métropole Aix-Marseille Provence), amélioration de l’offre de transport collectif (exemple du BHNS l’Aixpress à Aix-en-Provence), aménagements d’infrastructures (exemple de la rocade L2 à Marseille)… AtmoSud a réalisé un benchmark sur les solutions de mobilité adoptées par de nombreux pays (Europe, Australie, Canada…) permettant de limiter les émissions de polluants liées aux déplacements (zone de circulation restreinte…).

 

 

 

Avion-Bateau

LES ACTIVITÉS AÉROPORTUAIRES
ET PORTUAIRES

 

Les transports aériens et portuaires sont des problématiques locales dont les émissions et les nuisances impactent les riverains immédiats. AtmoSud suit l’évolution de la qualité de l’air du département.

 

Recyclage

DES ACTIONS SUR LE
BRÛLAGE DES DÉCHETS VERTS

 

Pour réduire les émissions dues au brûlage des déchets verts, les collectivités veillent au respect des interdictions réglementaires pouvant donner lieu à des amendes. En parallèle, des pratiques alternatives au brûlage se développent : service de collecte à domicile des déchets verts, broyage en déchetterie, compostage… Par exemple, la mairie du 11-12ème à Marseille lutte contre le brûlage des végétaux et sensibilise les habitants aux bonnes pratiques.

 

 

 

Salon

DES ACTIONS POUR
AMÉLIORER LA QUALITÉ DE L'AIR INTÉRIEUR

 

Politiques en faveur de techniques et de matériaux moins polluants dans les bâtiments (éco-quartier d’Encagnane, EUROMED…) mobilisation et sensibilisation des usagers… AtmoSud s’attache également à la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires (exemple : suivi dans le métro marseillais) et dans les établissements recevant du public (ERP) comme les écoles et les crèches, en accompagnant les collectivités locales dans leurs diagnostics ou en réalisant des campagnes de mesures sanitaires (cf. étude ISAAC)

 
 
 

 

Engagement citoyen

AGIR POUR L'AIR DU FUTUR ET
PROVOQUER L'ENGAGEMENT CITOYEN

 

Le projet européen DIAMS allie innovation, microcapteurs, expertise et supervision. Il consiste à déployer une plateforme d’échange de données sur la qualité de l’air et les services numériques permettant à chacun (décideurs politiques, experts, citoyens, société civile, acteurs économiques...) de s’engager dans le développement de plans d'actions coordonnés à tous les niveaux territoriaux : individuel, hyper local, urbain, régional, national et supranational.