Partager :

Les appareils de chauffage au bois, plus particulièrement les foyers ouverts, dégradent la qualité de l’air

Si le bois est assurément une énergie renouvelable, il peut être très polluant quand il sert de combustible de chauffage et est l'une des sources principales de la pollution de l'air en hiver. Il semble donc essentiel en cette période de l’année d’insister sur la nécessité d’être vigilant quant à l’utilisation du bois-énergie avec des systèmes peu performants.  

De manière générale, plus la combustion est complète, moins il y a d’émission de polluants de l’air à l’extérieur mais aussi à l’intérieur. Les émissions intérieures dépendent du rendement de l’appareil, de son entretien et de celui de la cheminée d’évacuation, du mode d’allumage, du type de bois utilisé. Selon l’INERIS, « environ 80 % des émissions polluantes ont lieu durant les 10 à 15 minutes après l’allumage de la charge ». (Synthèse des études à l’émission réalisées par l’INERIS sur la combustion du bois en foyers domestiques – Mai 2018)

Les foyers ouverts impactent fortement l’air intérieur. C’est aussi le cas des foyers fermés anciens non performants. De nos jours, les systèmes sont plus performants, en particulier ceux labélisés flamme verte. Ce label est basé sur le rendement énergétique et les émissions de monoxyde de carbone, particules fines et d’oxydes d’azote. C’est la raison pour laquelle le Conseil Départemental 13 et l’ADEME souhaitent remplacer les cheminées ouvertes et les appareils antérieurs à 2001 par des inserts ou cheminées fermées, poêles à bois labellisés Flamme Verte.

 

cheminee_photos_montage.png

 

La « Prime Air Bois » : de quoi s’agit-il ?

Le Conseil Départemental 13 et l’ADEME ont signé une convention destinée à favoriser le remplacement des vieux appareils de chauffage au bois par des équipements plus performants, labélisés flamme verte 7 étoiles.

Cette initiative a été mise en œuvre pour encourager les particuliers à changer leur matériel utilisé pour se chauffer et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l’air.

Pour consulter les conditions à remplir pour être éligible, n’hésitez pas à consulter cette page.  

 

AtmoSud et le CD13 lancent l’opération « Démonstrateur chauffage au bois » pour mesurer les apports du changement de chauffage au bois

Afin d’avoir une approche quantitative et pédagogique de cet impact, AtmoSud et le CD13 mettent en place une démarche dite « démonstrateur chauffage au bois ». Cette opération consiste en des mesures d’air intérieur dans un logement qui fait l’objet du remplacement de son foyer ouvert par un poêle à bois Flamme Verte 7 étoiles. L’objectif est de mettre en évidence les améliorations de qualité de l’air intérieur qu’apportent un système de chauffage au bois performant. La première campagne de mesure, avec foyer ouvert, a été réalisée courant décembre 2019. La deuxième campagne de mesure, avec nouveau foyer fermé flamme verte, a débuté il y a quelques jours et les résultats d’analyse vous seront partagés avant le printemps 2020.

En attendant, les premiers retours d’expérience de l’utilisation de ce nouveau système performant montrent une diminution importante de la quantité de bois utilisé : près de 3 fois moins qu’avec l’ancien foyer ouvert. Le confort thermique s’est significativement amélioré grâce à une meilleure homogénéité des températures dans le logement. Cela se traduit par un arrêt du recours au chauffage électrique et donc une économie d’énergie et financière.