Partager :

Les pollens sont déjà très présents sur l'ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le risque d'allergie est actuellement élevé à très élevé pour les pollens de cyprès. Le département des Bouches-du-Rhône est placé en risque "très élevé" depuis le 14 février 2020 par le Réseau national de Surveillance Aérobiologique.

 

Pourquoi cette hausse des pollens ?

Le réchauffement climatique et la hausse des températures conduisent à une modification des dates de floraisons et de pollinisations, principalement pour les espèces qui pollinisent à la fin de l’hiver et au début du printemps comme le cyprès, le frêne, le bouleau… Cette pollinisation précoce est liée à la température. En effet, la saison pollinique est cette année en avance avec un hiver très doux (le plus doux depuis des décennies selon Météo France) qui a favorisé et accéléré la floraison des arbres, comme les cyprès notamment.

 

L'index pollinique 2019 en légère baisse par rapport à 2018

Preleveur de pollen sur le toit - Marseille -

Préleveur pollen sur le toit
rue Paradis à Marseille 

70 capteurs ont fonctionné sur la saison pollinique 2019.

L'index pollinique est en légère baisse par rapport à 2018 mais reste cependant dans une moyenne haute par rapport aux années précédentes.

La plus forte augmentation est enregistrée pour les sites autour de la Méditerranée comme Aix-en-Provence, Toulon, Avignon.... avec des valeurs presque doublées par rapport à l'an dernier lié aux fortes concentrations de pollens de cupressacées de cette année 2019.

Le record du site avec le plus de pollens en 2019 est celui d'Aix-en-Provence avec 182 917 grains de pollens (dont 459 pollens de cyprès)

 

calendrier pollens en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Calendrier pollinique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

 

Pollution de l'air et risques d'allergie : quelles corrélations ?

Il est très important d'être encore plus attentif aux risques allergènes en cas d'épisodes de pollution atmosphérique car il existe des relations triangulaires entre pollution, pollens et allergie. La pollution peut en effet agir sur les éléments suivants :

  • Sur les pollens, en modifiant leur structure biochimique extérieure et par là-même leur allergénicité

  • Sur les muqueuses respiratoires de l'homme en modifiant sa sensibilité immunologique aux grains de pollens.

 

Parole d'expert

pr_denis_charpin.jpg

 

Le Professeur Denis Charpin, pneumologue et allergologue, est une référence en matière de pollen de cyprès à l'échelle nationale. Il intervient notamment sur les sujets de santé publique telles que la qualité de l'air intérieur et extérieur et leur impact sur la santé. Afin de mieux déceler les synergies entre pollution et pollen, il nous éclaire à ce sujet :

 

 

D'une manière générale, les interactions entre réchauffement climatique et allergie au pollen consistent en une augmentation de la production de pollens, un allongement de la période de production et une pénétraition accrue des allergènes au travers de la muqueuse bronchique pre-exposée aux polluants atmosphériques.

 

Le Professeur Charpin insiste notamment sur la particularité du pollen de cyprès en s'appuyant d'une étude espagnole pour affirmer que les grains de pollens recueillis sur des arbres vivant en centre ville contiennent davantage d'allergènes que des pollens recueillis en zone moins polluée (Suarez-Cervera et coll. Annals of Allergy, Asthma and Immunology 2008).

 

Quels sont les bons gestes à adopter pour les personnes sensibles et allergiques ?

Selon l'ARS, il est important de suivre les recommandations suivantes :

  • Demander conseil à son médecin ou à son pharmacien, ils connaissent les moyens de prévenir ou d’atténuer les crises allergiques.

  • Suivre le traitement préventif anti-allergique prescrit par son médecin.

  • Éviter le contact avec tout irritant  bronchique (tabac, parfums, aérosols, etc.).

  • Aérer son logement avant 10h et après 19h en période pollinique.

  • Éviter de rouler en voiture fenêtres ouvertes en période pollinique.

  • Éviter les efforts physiques intenses en plein air pendant les pics polliniques (comme lors des pics de pollution atmosphérique).

  • Ne pas planter des haies de cyprès dans son jardin.

  • Porter des lunettes de soleil.

  • Ne pas faire sécher le linge à l’extérieur par grand vent.

  • Se laver les cheveux régulièrement.

  • Changer et laver ses vêtements régulièrement.

  • Changer et laver son linge de lit (en particulier les taies d’oreillers) régulièrement.

 

Où trouver les informations liées au pollen sur le site d'AtmoSud ?

Consulter la carte régionale du risque allergique aux pollens ici

Abonnez-vous au bulletin quotidien de l’air de votre commune ou région ici

 

Pour en savoir plus : bilan 2019 sur la surveillance des pollens