Actualité
6 juillet 2018
Transports maritime, aérien et ferroviaire

Programme Port : campagnes d’évaluation de la qualité de l'air sur le port de Nice

campagne port Nice  - juin - juillet 2018
Partager :

La Journée Méditerranéenne de l'Air - les Ports du 14 novembre 2017 a été le rendez-vous de lancement du « programme ports » d’AtmoSud. Ce plan pluriannuel sur les 3 principaux ports de la région s’articule autour de deux objectifs : poser un diagnostic précis pour les populations les plus concernées par les retombées des activités maritimes et portuaires et apporter les éléments d’aide à la décision auprès des acteurs pour renforcer les actions. La définition des modalités d’échanges de la donnée et de l’information est au cœur de la démarche pour faciliter la communication auprès des différents acteurs.

Quelle est la contribution des navires à la pollution particulaire ?

Telle est la question à laquelle cette campagne sur le port de Nice devrait apporter des éléments de réponse. Cette première étape estivale débute sur le territoire niçois en juin-juillet et se poursuivra sur le port de Marseille à partir d’août.

Depuis le 1er juin, AtmoSud a positionné une cabine sur le quai Entrecasteaux avec des mesures de particules fines (PM2,5) en masse, de particules ultrafines en nombre, de carbone suie, ainsi que des prélèvements sur filtres pour caractériser la composition chimique des particules.

L’analyse de ces filtres prélevés les jours de forte activité permettra d’étudier la présence de métaux et d’Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques et d’améliorer les connaissances quant à la contribution des navires à la pollution particulaire.

Cette étude sur le port de Nice s’achèvera fin juillet et la cabine d’AtmoSud ira échantillonner un quartier proche du port de Marseille (cf fiche étude).

Renforcement de l’évaluation de la qualité de l’air dans le quartier du Port

En parallèle, des mesures de particules PM10, d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre sont réalisées sur la station de la métropole Nice Côte d’Azur installée depuis le 7 juillet 2017 sur le même quai.

AtmoSud intervient sur la maintenance et l’exploitation finale de ces mesures.

campagne port Nice  - juin - juillet 2018 (photo 2)

 

En complément, AtmoSud installera une demi-douzaine de micro-capteurs de particules début juillet autour du port de Nice.

Cette surveillance renforcée vise à couvrir un plus large périmètre concerné par la dispersion des particules. Elle se maintiendra jusqu’à la fin de l’année.

Les mesures réalisées en temps réel par AtmoSud sont disponibles ici.

 

 

Test d’intercomparaison des micro-capteurs avant installation sur site

 

NB : les mesures de particules en nombre sont réalisées avec un compteur de noyau de condensation qui mesure le nombre de particules entre 7 nm et 1 µm. Pour information, les appareils déployés sur les sites permanents à Port-de-Bouc et Marseille sont des analyseurs de mobilité électrique qui mesurent le nombre de particules entre 20 nm et 1 µm – cf.  article "Polluants surveillés"  partie « Aérosol et matière particulaire »